Incendie à Aldi : un acte criminel condamné par la municipalité

Actualité

Publiée le 23 novembre 2022
La municipalité demande que tous les moyens d’enquête de police soient mobilisés pour en retrouver les auteurs.

Dans la nuit du mardi 22 au mercredi 23 novembre, un incendie a entièrement ravagé le magasin Aldi, rue de la Paix, dans le quartier du Parc Sud. Selon les premières constatations effectuées sur place, tout indique que ce sinistre est d’origine volontaire. La municipalité de Nanterre condamne fermement cet acte criminel, qui prive des milliers d’habitants d’un commerce essentiel à la vie quotidienne, et tient à apporter son soutien aux personnels du magasin.

Stop, ça suffit !

Cet incendie qui désole tout un quartier intervient quelques jours après une fusillade qui a blessé trois personnes et a suscité une vive émotion, qu’on ne peut que partager. Il n’est pas acceptable qu’une toute petite minorité de délinquants empoisonnent la vie de tout un quartier. Nous disons stop ! ça suffit ! Ceux qui ont commis cet incendie doivent être identifiés, arrêtés, et sévèrement punis par la justice. De la même manière les auteurs de la fusillade du 18 novembre doivent être arrêtés et punis. C’est pourquoi nous demandons que tous les moyens d’enquête de police soient mobilisés sans tarder.

L’ouverture de ce magasin il y a moins d’un an symbolisait l’avancée de la rénovation du quartier avec le nouveau centre commercial des Fontenelles. La municipalité s’était mobilisée pour obtenir cette arrivée et répondre ainsi à une forte attente de la population. Aujourd’hui une question se pose : qui a intérêt à dégrader ainsi la vie des habitants du quartier ? Qui cherche à ce que rien ne change dans le quartier ? La municipalité est déterminée à ne pas accepter ces actes aussi incompréhensibles qu’inexcusables, et à poursuivre avec les habitants la réussite d’un projet pour vivre mieux au Parc Sud.

Dès à présent, la municipalité est en contact avec la direction du groupe Aldi pour travailler à la reprise de l’activité de ce magasin dans le quartier. Dans le même temps, la municipalité demande au Préfet du département de mobiliser des forces de police pour assurer la sécurité des habitants et des commerçants.