Communiqué du maire et de l’équipe municipale suite à l’incendie du centre social et culturel Hissez Haut

Actualité

Publiée le 14 juillet 2022
Le Maire et l’équipe municipale de Nanterre expriment leur vive émotion à la suite de l’incendie qui a détruit le centre social et culturel Hissez Haut.

Le Maire et l’équipe municipale de Nanterre expriment leur vive émotion à la suite de l’incendie qui a entièrement détruit le centre social et culturel Hissez Haut, dans le quartier du Vieux Pont, dans la nuit du 13 au 14 juillet.

L’ensemble des élus de la majorité apportent leur soutien à la direction, aux salariés et aux bénévoles du centre, très durement affectés par cet événement dramatique, qui met par terre des années de travail et d’engagement d’une équipe qui effectue un travail remarquable auprès des habitants du quartier, comme en a témoigné encore le récent banquet républicain qui a montré toute la richesse et la diversité des actions menées par Hissez Haut.

On ne peut que partager leur tristesse et leur désarroi face à cette situation qui va priver des centaines de personnes, dont de nombreux enfants, de tout ce qui se fait dans cet équipement, en matière d’accès à la culture, d’alphabétisation, de soutien aux plus démunis, de vacances solidaires pour ceux qui en sont privés.

A cette heure, rien ne permet d’affirmer qu’il s’agit d’un incendie criminel. L’hypothèse la plus avancée est celle de l’utilisation de pétards qui auraient entraîné l’incendie de l’équipement. Même si cette hypothèse se confirmait, écartant ainsi un acte volontaire, cela poserait une nouvelle fois la question de l’utilisation de ces engins qui peut aboutir à de graves conséquences. C’est d’autant plus inacceptable que dans des circonstances comparables, dans ce même quartier, c’est le gymnase Langevin qui était entièrement ravagé il y a quelques années.

C’est pourquoi le maire et l’équipe municipale de Nanterre demandent qu’une enquête de police soit menée pour identifier les causes précises de cet incendie.

Dans l’immédiat, la ville de Nanterre se mobilise pour examiner l’aide qu’il sera possible d’apporter à l’équipe du centre Hissez Haut.