Inaction climatique : la ville de Nanterre se réjouit de la décision du Tribunal de Nanterre

Actualité

Publiée le 12 février 2021
C'est une première et importante victoire que la ville de Nanterre, au côté de 13 collectivités et 5 associations ont remportée hier contre Total.

Depuis 2019, le collectif poursuit la multinationale en justice pour non-respect du devoir de vigilance et de prévention des dommages. À la 19ème place du podium des plus gros pollueurs du monde, Total ne propose à ce jour aucun objectif, aucune trajectoire crédible de sortie des énergies fossiles.

Hier, le Tribunal de Nanterre a estimé que l'affaire relevait bel et bien de sa compétence et non pas, comme le soutenait Total, de celle du tribunal de commerce. L'instance a en outre sommé le groupe de payer 6 000 euros aux requérants, une somme symbolique qui entérine la fermeté du jugement.

Le Maire de Nanterre, Patrick Jarry, a réagi à la nouvelle en se félicitant de la décision du Tribunal: "Ce premier jugement est très encourageant. Il nous incite à poursuivre l’action que nous avons engagée. Le procès Total doit se tenir à Nanterre et ce sera un moment majeur d’interpellation du grand groupe pétrolier sur l’insuffisance de son action contre un dérèglement climatique dont il est en partie responsable".

Car c'est bien évidemment la responsabilité de Total dans la crise climatique que dénonce le collectif, et son incapacité à proposer une réparation adaptée aux dommages causés. Les annonces de verdissement de l'entreprise ne parviennent pas à cacher des choix encore largement tournés vers les énergies du passé là où un changement structurel devrait être engagé.

Cette première étape est décisive. Elle ouvre la voie à la condamnation de Total pour inaction climatique et Nanterre est fière de participer à cette action. Le procès Total aura bien lieu, et nous ne doutons pas que son impact dépassera les instigateurs de l’action en justice pour inciter d’autres collectivités, en France comme à l’étranger, à rejoindre ce mouvement de fond.