Confinement : une sortie progressive

Actualité

Publiée le 02 décembre 2020
Un déconfinement très progressif, et dans la prudence, a débuté le 28 novembre. Prochaine étape à venir le 15 décembre. Tous les détails ici. MAJ 02/12/20

Le président de la République a détaillé le 24 novembre les modalités du déconfinement qui s'articule en plusieurs étapes avec une mise à jour toutes les deux semaines. Ouverture des commerces, élargissement des déplacements, ouverture des lieux de culte seront suivis par la levée du confinement le 15 décembre prochain en même temps que les cinémas, musées et théâtres. Suivront ensuite, si la situation le permet, les salles de sport, restaurants, lycées et universités.

PREMIÈRE étape le 28 novembre au matin

  • Ouverture des commerces, salons de coiffure et services à domicile jusqu'à 21h au plus tard
  • Autorisation des déplacements jusqu'à 20 km autour du domicile, durant trois heures, toujours avec attestation
  • Réouverture des lieux de culte dans la limite de 30 personnes maximum
  • Réouverture des librairies, disquaires et bibliothèques

2E étape le 15 décembre

  • Levée du confinement concernant les déplacements. Attention, ces vacances ne seront pas comme les autres et les départs sont déconseillés
  • Réouverture des activités extra-scolaires en intérieur
  • Réouverture des cinémas, théâtres et musées
  • Maintien de l'interdiction des grands rassemblements
  • Pas de parcs d'attractions, de bars, de restaurants ni de discothèques
  • Mise en place d'un couvre-feu de 21h à 7h du matin en évitant les déplacements inutiles avec exception les 24 et 31 décembre au soir, sans rassemblements extérieurs.
  • Limiter le nombre de personnes ensemble en intérieur au maximum

3e étape, le 20 janvier

  • Réouverture des salles de sport
  • Réouverture des restaurants
  • Réouverture des lycées, au complet

4e étape, le 25 janvier

  • Réouverture des universités

Attention, toutes ces mesures sont suspendues aux résultats sanitaires présentés tous les quinze jours lors des points d'étape.

La ville à vos côtés

Le jour de la rentrée, le 2 novembre, la ville de Nanterre a offert 13 000 masques aux enfants nanterriens dans les écoles élémentaires publiques, comme privées. Fidèle à son ADN, la ville entend une nouvelle fois faire de la solidarité un rempart face à cette crise sanitaire et ne s'arrête donc pas là. Voici les principales mesures mises en places pour vous aider à faire face.

Les services municipaux de santé en première ligne

L’action sanitaire de la ville de Nanterre reste une priorité absolue dans un contexte difficile. La ville est en lien avec les services de l'État et l’ARS (agence régionale de santé), avec les professionnels de santé et notamment les pharmaciens locaux, mobilisés pour organiser des campagnes de tests. Le centre de santé des Pâquerettes (consacré aux soins dentaires), les centres de PMI et l'espace santé jeunes restent ouverts.

Protocole sanitaire renforcé dans les écoles, collèges et lycées. Le port du masque étant obligatoire dans les écoles pour les enfants du CP au CM2, la ville de Nanterre a donc distribué deux masques par écolier. Les activités périscolaires et la restauration scolaire sont maintenues, cela représente plus de 9 000 repas livrés chaque jour dans les écoles de Nanterre. L’action des associations de soutien scolaire est maintenue. Un protocole sanitaire renforcé est à l’œuvre dans les écoles : masques pour les plus de 6 ans, limitation des brassages, désinfection et aération régulières des locaux dans la journée. Ces mesures sont également appliquées dans les centres de loisirs pour une meilleure protection des enfants et des personnels. Les crèches restent ouvertes et respectent également un protocole sanitaire.

Soutien aux personnes les plus vulnérables. La ville est à nouveau fortement mobilisée pour répondre aux besoins des Nanterriens, notamment des publics fragiles, précaires et isolés. Cette volonté se traduit notamment par :

  • le maintien des permanences d'accès au droit sur RDV par les travailleurs sociaux, notamment dans les centres socio-culturels,
  • la mobilisation des personnels du secteur des seniors pour garder le lien avec les personnes âgées.

Le service de portage de repas à domicile est renforcé à l'attention des personnes vulnérables âgées ou en situation de handicap. Les trois restaurants seniors de la ville sont fermés, mais le portage de repas à domicile est une alternative offerte par le CCAS.

Deux numéros d'aide ont été remis en place :

  • pour les publics vulnérables (âgés ou en situation de handicap) : 01 71 11 43 90
  • pour les personnes en demande d'aide sociale : 01 47 29 53 65

Logement. Durant cette période, le service ne reçoit que les demandeurs contactés au préalable pour constituer leur dossier en vue d'une proposition de logement. Les autres rendez-vous, ainsi que les permanences de l’adjointe au maire sont suspendus et reprendront lorsque le confinement sera levé. Le traitement administratif des dossiers se poursuit normalement durant cette période.

Démarches administratives sur rendez-vous. Les missions de service public continuent d’être assurées avec les adaptations nécessaires et en fonction des moyens et des personnels disponibles. Les cas Covid et les cas contact à l’isolement peuvent entraîner des perturbations dans le fonctionnement des services. Toutes les démarches qui peuvent être réalisées en ligne sont à privilégier. Pour celles qui nécessitent de se déplacer, il est demandé aux usagers de prendre préalablement rendez-vous par téléphone au 3992 afin d’éviter le croisement des publics. Les mairies de quartier fonctionnent, on peut y être reçu sur RDV. Les mariages continuent d’être célébrés dans un format fortement restreint. Sans compter les officiants, seules six personnes sont autorisées, ce chiffre comprenant les marié(e)s. Les cimetières restent ouverts et les cérémonies funéraires sont autorisées dans une limite de 30 personnes.

Stationnement gratuit pendant le confinement. Le stationnement payant en surface (voirie et parkings) est suspendu jusqu’à nouvel ordre sauf dans les rues Henri-Barbusse et Maurice-Thorez afin de favoriser la rotation des véhicules dans ce secteur qui concentrent de nombreux commerces d’alimentation. Les verbalisations pour stationnement gênant et dangereux se poursuivent, de même que les opérations d’enlèvements de véhicules.


Toutes les réponses à vos questions sur la FAQ gouvernementale ici

Télécharger le décret prescrivant toutes les mesures actuelles