Interdiction des glyphosates à Nanterre

Mis à jour le 25 avril 2019

Environnement

Publiée le 06 septembre 2019
La ville de Nanterre s’engage pour une ville « zéro glyphosate ».

Le Maire de Nanterre a pris le 5 septembre dernier un arrêté municipal interdisant l’usage de produits phytopharmaceutiques et d’herbicides à base de glyphosate pour l’entretien des jardins et espaces verts des entreprises, des copropriétés, des bailleurs privés, pour l’entretien des voies ferrées et de leurs abords, comme pour les abords des autoroutes et voies départementales traversant Nanterre.

Cet arrêté municipal se situe dans la continuité des actions de la ville de Nanterre pour protéger l’environnement et les habitants, quitte à aller au-delà de ses obligations légales :

  • les espaces verts de Nanterre sont garantis sans produits phytosanitaires. Le principe du « zéro phyto » a été étendu aux terrains de sports et cimetières de la Ville, puis aux trottoirs en 2017.
  • Les parcs sont entretenus selon les principes de la « gestion différenciée ».
  • En mai 2019, Nanterre a signé la charte « Villes et territoires sans pertubateurs endocriniens» portée par le Réseau Environnement Santé. Elle s’engage ainsi à éliminer progressivement de sa gestion les produits susceptibles de constituer une source d’exposition à ces perturbateurs, dont l’impact sur la santé humaine et sur les écosystèmes est aujourd’hui largement démontré.

La Ville de Nanterre va se tourner vers l’ensemble des propriétaires d’espaces verts susceptibles d’utiliser des produits de ce type (bailleurs sociaux, entreprises, grands propriétaires fonciers comme la SNCF et la RATP) pour leur proposer de signer une convention dans laquelle ils s’engageront à renoncer aux produits phytopharmaceutiques dangereux.