Aéroports de Paris : un référendum contre la privatisation

Mis à jour le 25 avril 2019

Actualité

Publiée le 14 juin 2019
Une procédure de référendum d’initiative partagée (RIP) est engagée autour de la privatisation d’Aéroports de Paris.

À l’initiative de députés et sénateurs de gauche comme de droite, une procédure de référendum d’initiative partagée (RIP) a été engagée pour « affirmer le caractère de service public national de l’exploitation des aérodromes de Paris ».

En clair, il s’agit de s’opposer à la privatisation de cet établissement public décidée par le gouvernement sans concertation. Au-delà des enjeux de maîtrise des infrastructures de transport majeures et donc de l’aménagement du territoire, l’État qui est l’actionnaire majoritaire, devrait empocher plus de 180 millions d’euros de dividendes en 2019.

Au sein d’Aéroports de Paris (ADP), Charles-de-Gaulle, Orly et Le Bourget représentent plus de 570 000 emplois, soit 2,2 % des emplois en France, et créent plus de 30 milliards d’euros de richesse.

ADP est donc hautement stratégique.

Le RIP est ouvert à tous les électeurs inscrits sur les listes électorales françaises. Pour aboutir, il devra réunir un peu plus de 4,7 millions de soutiens, soit 10 % de l’ensemble du corps électoral.

En ligne

Pour déposer votre soutien, un site internet est ouvert depuis le 13 juin 2019 jusqu'au 12 mars 2020.

Il faut vous munir de votre carte nationale d’identité ou de votre passeport, et uniquement une de ces deux pièces administratives.

A noter : le site étant sujet à de nombreux dysfonctionnements, il faut parfois faire plusieurs tentatives. Attention à bien remplir tous les champs, par exemple tous vos prénoms connus de l’état civil (en respectant les majuscules et accents notamment).

En Mairie

Le dépôt des soutiens également possible en mairie via une borne internet mise à votre disposition à l’hôtel de ville pendant les horaires d’ouverture habituels.

Les électeurs ne disposant pas d’adresse électronique peuvent également remplir un document papier «CERFA ». Il sera mis en ligne par un agent municipal agréé.

  • Attention, seul le document officiel permet de prendre en compte un soutien.
  • Si la personne ne dipose ni de carte d'identité ni de passeport, le vote se fera uniquement en format papier.
  • Le délai d'enregistrement est de 48 h.

En savoir plus