Création d’une zone à faibles émissions (ZFE)

Mis à jour le 25 avril 2019

Déplacements

Publiée le 10 mai 2019
La circulation des véhicules les plus polluants à l’intérieur de l’anneau de l’autoroute A86 commencera à être restreinte à partir de septembre 2019.

Le conseil municipal a adopté un voeu présenté par Jean-Paul Ciret, adjoint au maire délégué à l’environnement, à l’écologie urbaine et au patrimoine communal, en faveur de la création d’une zone à faibles émissions (ZFE).

Cette mesure consiste à restreindre la circulation des véhicules les plus polluants (ceux disposant d’une vignette Crit’Air 5 ou non classés) à l’intérieur de l’anneau de l’autoroute A86 afin de limiter la pollution atmosphérique et ses conséquences néfastes sur la santé des habitants.

Une période de transition sans verbalisation

Le principe a été adopté par le conseil de la métropole du Grand Paris (MGP) en novembre dernier dans le cadre de son plan climat air énergie.

Aujourd’hui, c’est au tour des maires des 79 communes concernées de prendre des arrêtés afin de mettre en oeuvre la mesure, sans verbalisation, pendant une période de transition allant de septembre 2019 à janvier 2021.

Nanterre considère que la gravité de cette situation rend indispensable l’instauration d’une ZFE. Le nombre de décès prématurés imputables au niveau de pollution de l’air au sein de la métropole est estimé à 5 000 par an.

Toutefois, afin de garantir que cette mesure soit à la fois juste et efficace, la ville demande à ce que les dispositifs d’aide à l’acquisition d’un nouveau véhicule soient renforcés pour les personnes à faibles revenus, et à ce que la MGP travaille à une harmonisation des modalités de mise en oeuvre de la mesure dans l’ensemble des communes du périmètre visé.

Concertation et débats

Débat citoyen champêtre samedi 18 mai, à 16h45, dans le parc des Anciennes-Mairies, à côté de la villa des Tourelles. En direct sur Radio Agora, la Wikiradio de l’Agora, un grand débat « Faut-il interdire aux véhicules les plus polluants de circuler ? », en présence de Patrick Jarry, maire de Nanterre.