Le Plan climat énergie territorial

Mis à jour le 14 mai 2019

Nanterre a adopté son premier Plan climat énergie territorial (PCET) dès 2007. La ville est aujourd'hui engagée dans son 2ème PCET couvrant la période 2015-2020.

Une ville qui s'engage pour le climat

Au travers de son PCET, la ville se mobilise pour diminuer les émissions de gaz à effet de serre (GES), réduire ses consommations d'énergie et augmenter la part des énergies renouvelables.

L’objectif est de réduire de 20% les émissions de GES d’ici 2020.

Nanterre est aujourd’hui la première ville d’Île-de-France productrice d’énergie renouvelable.

La qualité de l'air intégrée au Plan climat énergie territorial

En 2016, la ville s’est dotée d’un plan « Nant’air en actions » pour intégrer des objectifs de réduction des émissions de polluants atmosphériques.

Parallèlement, dans le cadre de ses compétences en matière de développement durable, l’Etablissement Paris Ouest La Défense (POLD) a initié son Plan Climat Air Energie Territorial (PCAET) en juin 2017 et en a défini les modalités d’élaboration et de concertation.

Les six axes du plan climat 2015-2020

L’axe 1 : développer l’éco exemplarité des collectivités » concerne le patrimoine de la ville.
  • poursuivre le programme de réduction des consommations d’électricité des bâtiments communaux et de l’éclairage public
  • diversifier les sources d’énergie en recourant à une part d’énergies renouvelables
  • poursuivre l’amélioration de la performance énergétique du patrimoine communal afin de réduire de 12.73% les émissions annuelles de gaz à effet de serre du patrimoine par rapport à 2012 et de réduire de 18% les dépenses énergétiques du patrimoine communal d’ici 2020.
axe 2 : réduire la dépendance énergétique » concerne l’ensemble du territoire communal
  • sensibiliser les habitants à réduire leurs consommations énergétiques
  • encourager la rénovation dans l’habitat privé existant grâce à l’accompagnement de la ville pour les opérations de travaux d'amélioration de performance énergétique
axe 3 : développer les transports durables de personnes et de marchandises
  • continuer à rendre attractifs les transports en commun
  • développer les modes de déplacements alternatifs à la voiture
axe 4 : favoriser le développement d’une économie locale, centrée sur la performance et l’innovation environnementale
  • maintenir et développer les PME/PMI
  • favoriser l’agriculture urbaine et la restauration exemplaire.
axe 5 : aménager et gérer le territoire durablement
  • promouvoir un développement urbain économe en ressources (sol, eau, etc.), respectueux des milieux naturels (biodiversité, qualité de l'air, etc.)
  • optimiser les mobilités douces (transports en commun, covoiturage, modes actifs, etc.)
  • faire du futur quartier des Groues un site exemplaire en matière d’environnement, de sa conception à sa réalisation.
axe 6 : Réduire la vulnérabilité du territoire au changement climatique et préserver les milieux naturels
  • prévenir le phénomène d'îlots de chaleur urbain
  • préserver les espaces verts et le développement de zones végétalisées
  • intégrer et utiliser l'eau en ville pour ses capacités thermorégulatrices,
  • préserver la santé des habitants,
  • prendre en compte les risques d’inondations, de canicule.

Le plan d'action en exemples

Axe 1

  • Réduction des consommations énergétiques des bâtiments communaux depuis 2015, à rigueur climatique égale : - 7,5 % en électricité et -3,5 % en chaleur. Soit une baisse des émissions des gaz à effet de serre de 18%.
  • Réduction de 28.9% de la consommation de carburant de la flotte municipale de 2012 à 2018.
  • Dans la restauration scolaire, 14,9% des denrées proposées sont bio depuis 2017.

Axe 2

  • Grâce au dispositif Nanterre Habitat Plus, 900 ménages ont été accompagnés dans un projet de rénovation, dont 400 dans un projet de rénovation thermique ambitieux, avec des gains énergétiques supérieurs à 35 %.

Axe 3

  • Développement de l’usage du vélo : 8 stations Vélib' sont prévues d'ici fin 2019, installation en 2017 de nouvelles places de stationnement pour les vélos dans le centre-ville.
  • Mise en place d'un parcours pédagogique avec permis vélo dans des classes CM2.

Axe 6

  • En 2018, 4000 m² de toitures végétalisées ont été installées au dessus des bâtiments communaux, soit 50% de plus par rapport à 2015.

Rapport 2017 du développement durable

Depuis la loi du 12 juillet 2010 (Grenelle 2 de l’Environnement), les collectivités territoriales doivent réaliser un rapport sur la situation interne et territoriale de la collectivité en matière de développement durable. Le développement durable est un développement économiquement efficace, socialement équitable et écologiquement soutenable.

Vous trouverez dans le rapport mis en ligne différents volets :

  • La lutte contre le gaspillage alimentaire
  • L'accès aux sports et aux loisirs
  • Le lancement des budgets participatifs dans les quartiers
  • Un cadre de vie sain et en harmonie avec la nature
  • Les actions participatives de préventions santé auprès des agents
  • Le développement des énergies renouvelables
  • Le recours aux écolabels et à la certification environnementale
  • Le modification des pratiques d'entretien favorable à la santé

Téléchargez le rapport (PDF)