Portrait du quartier

Mis à jour le 13 février 2020

Des petites rues qui serpentent, beaucoup de pavillons mais aussi des habitats collectifs : ce quartier est plus mixte qu’il n’y parait, y compris au niveau de la pyramide des âges, très équilibrée, entre jeunes, adultes actifs et personnes âgées.

Témoin du passé agricole de la ville, on retrouve encore dans ce quartier l’âme du village de Nanterre au XIXe siècle. Il rassemblait à l’époque une quarantaine de familles de cultivateurs. Les anciennes fermes subsistent encore avec leur porte charretière percée d’une porte piétonne, leurs lucarnes donnant sur les greniers…

Aujourd’hui, ces anciens bâtiments ruraux sont occupés par des entreprises de transports, de maçonnerie, des artisans et des bureaux. Quant aux granges et aux écuries, elles sont devenues des garages, entrepôts ou ateliers.

Chiffres clés

  • 19% des habitants ont plus de 60 ans (14% des Nanterriens)
  • 24% ont moins de 20 ans (28% des Nanterriens)
  • 1 108 maisons
  • 109 ha (soit 9% de la superficie totale)