Le vélo à assistance électrique

Mis à jour le 10 septembre 2019

Le vélo à assistance électrique (VAE), est une bonne manière de pédaler sans forcer. Une aide financière est accordée pour l'achat d'un VAE, sous certaines conditions.

Une subvention pour l’achat d’un vélo à assistance électrique

Une aide financière est accordée, selon certaines conditions d'éligibilité, pour un montant de 20 %, 15 % ou 5 % du prix d’achat (selon la catégorie fiscale du foyer), dans la limite de 200 euros.

Documents à remplir :

Formulaire de demande

Convention

Questionnaire de mobilité

Une fois les 3 documents dûment remplis, accompagnés des justificatifs demandés en page 2 du formulaire de demande, le dossier doit être :

  • envoyé par courrier postal - Mairie de Nanterre - Direction de l'Infrastructure - BP 1406 - 92014 Nanterre Cedex
  • ou déposé à l’Hôtel de Ville.

Attention : seul l’avis de situation de 2018 sur les revenus de l’année 2017 fait foi.

Rouler électrique, que des avantages !

  • Je parcoure de plus longues distances sans fournir l'effort requis par le vélo traditionnel, et sans transpirer !
  • Je me faufile facilement en ville, sans les contraintes de la voiture : pas de parking, pas d’essence, pas d’assurance
  • Je grimpe les côtes facilement
  • J'évite les bouchons
  • Je pratique une activité physique bénéfique pour ma santé
  • Je fais des économies
  • Je contribue à préserver la planète en utilisant un mode de transport non polluant

Quelques idées reçues sur le VAE

Idée reçue N° 1 : Quand on est sur un vélo électrique on ne pédale pas.

Le VAE est avant tout un vélo classique. L’assistance électrique est là uniquement pour vous aider : plus le vélo détecte d’effort de votre part plus vous aurez d’assistance. Moins vous pédalez moins le moteur vous aidera.

La puissance du moteur joue surtout en côte et au démarrage du vélo.


Idée reçue N° 2 : Un vélo électrique ça peut aller aussi vite qu'une moto.

La loi française oblige les fabricants à limiter l’assistance électrique à 25km/h. Le moteur vous assiste jusqu’à ce que vous atteigniez cette vitesse, au-delà c’est seulement votre effort physique qui fait avancer votre bicyclette, sans aucune assistance.


Idée reçue N° 3 : Comme pour les voitures électriques, le défaut c'est l'autonomie.

L' autonomie peut atteindre jusqu’à 150 km selon les modèles. A noter que la recharge des vélos électriques se fait sur les prises classiques, comme pour un téléphone portable.

Quelques chiffres

  • 1 € : prix de revient pour 1000 km parcourus
  • 25 km/h : vitesse maximale
  • 19 km/h : vitesse moyenne
  • Une autonomie de 80 à 120 km