Ville de Nanterre

Recherche
 

Cheminées et chaudières : c'est le moment de les faire réviser

Cadre de vie - Le 17/10/2017

Partager sur
A l'approche des premiers frimas, cheminées et chaudières vont se rallumer. Assurez-vous que les contrôles de vos appareils ont bien été effectués.

Avant de chauffer sa maisonnée,  il est indispensable d'avoir fait vérifier le bon fonctionnement de ses appareils. Cette obligation est rappelée par l'article 31 du réglement sanitaire départemental.

 

Les cheminées

Les conduits de ventilation des cheminées doivent être ramonés au moins une fois par an par un professionnel agréé.  En éliminant les suies et les dépôts du conduit, le ramonage permet de prévenir les risques d'incendie du conduit et les risques d'intoxication au monoxyde de carbone. Ce gaz  invisible et inodore provoque des maux de tête, nausées et vertiges et peut être mortel.

Un feu de cheminée émet beaucoup de particules fines toxiques (PM10), surtout à l’allumage. Les rejets de carbone et de suie ont un impact sur la qualité de l'air extérieur, mais l'air intérieur peut aussi être affecté par les émissions de particules fines d'une toxicité avérée qui peuvent pénétrer dans les bronches.
Qui entretient ? Le ramonage est accompli par le syndic pour les conduits collectifs, et par l'occupant pour les conduits individuels. En cas de location, c'est le locataire du logement qui doit faire effectuer le ramonage.

 

Les chaudières

Qu'elles soient au fioul, au gaz, au bois, charbon, ou multicombustibles, les chaudières doivent faire l'objet d'un entretien au moins une fois par an par un professionnel agréé.

L'entretien d'une chaudière a pour but principal d'éviter les risques d'intoxication au monoxyde de carbone. Ce gaz apparaît lors d'un défaut d'entretien de l'appareil, associé à une mauvaise aération du logement.

Qui entretient ? Le locataire doit faire entretenir la chaudière de son appartement ou de sa maison tous les ans, sauf si le bail prévoit que cette obligation appartient au propriétaire du logement.

En cas de chaudière collective, l'entretien est effectué à l'initiative du bailleur ou du syndicat de copropriétaires  de l'immeuble.