Ville de Nanterre

Recherche
 

L’art dans l’espace public

A Nanterre, l'art est aussi dans les espaces publics, comme dans les parcs, sur les Terrasses devant l'Arche, dans la rue et parfois même dans les établissements scolaires.

Partager sur

Oya de Renée Lévy

Installée en juillet 2015, Oya ornera l’édifice monumental du patrimoine de Nanterre jusqu’à l’été 2016. Oya est un prénom turc, c’est la marque de l’artiste qui donne toujours un prénom féminin à ses réalisations. Sur l’intérieur du monument apparaissent des chiffres, semblables à une grille de sudoku. Avec Renée Lévi, la conque renoue avec la peinture figurative : une grille et des chiffres pour ce qui est pourtant tellement abstrait : les mathématiques.

Pour l’artiste les chiffres ont un sens et peuvent permettre des associations d’idées. Ils seraient un degré de plus de l’abstraction. Renée Lévi questionne également un sentiment humain, celui de « trouver des solutions et prendre conscience qu’elles seront toujours multiples, comme dans le sudoku ». Pour elle, l’espace joue toujours un rôle central et donc l’architecture. L’artiste souhaite proposer une perception différente au spectateur, un jeu monumental où l’espace apparaît comme un indicateur, un outil, un atout  et non comme une contrainte. A travers ce projet, Renée Lévi est entrée dans une osmose remarquable avec la forme de la conque. Grâce à cette œuvre figurative, chacun peut chercher un raisonnement, résoudre un calcul mathématique. Renée Lévi propose ici une équation, sans la solution.

Renée Lévi vit à Bâle (Suisse). Son travail est exposé cet été 2015 à la Kunstverein de Munich et au MAMCO de Genève.

 

Depuis 2011, la ville valorise cette bâtisse de son patrimoine en l’ornant d’une œuvre éphémère (un an environ), avec l’aide de la Direction régionale des affaires culturelles d’Ile de France (ministère de la culture), du conseil départemental des Hauts-de-Seine et du conseil régional d’Ile de France, avec l’accord de l’Architecte des Bâtiments de France.