Ville de Nanterre

Recherche
 

Nanterre, une ville dynamique et attractive

Dynamique, à la fois jeune et familiale, Nanterre a su rester une ville populaire et attractive en même temps. Elle est ainsi la première ville francilienne en terme d'emplois après Paris.

Partager sur

Une reprise de la croissance démographique

Evolution de la population nanterrienne depuis 1968

Une reprise de la croissance démographique

La ville a connu plusieurs phases de croissance depuis la seconde guerre mondiale :

  • jusqu’aux années 70 : urbanisation, industrialisation marquent le territoire. De même, le développement d’un habitat populaire contribue à la suppression des bidonvilles. Ce cycle s’achève à la fin des années 70 avec notamment la construction des Tours Nuage d’Emile Aillaud.
  • des années 70 aux années 2 000 : les crises successives bouleversent le pays et tout particulièrement l’Ile-de-France. Après être parvenue à éradiquer la crise du logement, Nanterre est confrontée à la fermeture de nombreuses de ses usines. La construction neuve connaît alors un fort ralentissement. S'y ajoute la baisse de la taille des ménages et la transformation de l’offre de logements des populations hors ménages. Tout ceci explique la baisse progressive de la population nanterrienne.
  • depuis l’an 2000, la population de Nanterre repart à la hausse.  Pour des raisons démographiques bien sûr : le nombre de naissances est supérieur à celui des décès et la taille des ménages de stabilise après une baisse continue. Mais aussi parce que Nanterre entre dans une nouvelle phase de développement, ce qui entraine la reprise de la construction de logements neufs sur la ville.

Une ville jeune et familiale

La forte présence de logements familiaux, l’offre d’enseignement, et la concentration des emplois sont les principaux facteurs d’attractivité pour les jeunes.


28% de la population a moins de 20 ans et  43% moins de 30 ans!

A Nanterre, les familles (couples avec enfants et familles monoparentales) sont plus nombreuses qu'ailleurs: 45% des ménages, contre moins de 40% dans l’agglomération parisienne. A l’inverse, les personnes seules et les couples sans enfant sont un peu moins représentés. Cela tient pour beaucoup à la présence de grands logements, notamment dans le parc social.

D'autre part, le vieillissement progressif de la population est moins important en Ile-de France, y compris à Nanterre, que dans le reste de la France. Principale explication: la jeunesse de sa population et des nouveaux arrivants, qui sont étudiants et jeunes actifs pour la plupart.

Une ville populaire

Les catégories populaires (ouvriers et employés) et les classes moyennes sont plus nombreuses à Nanterre que dans le reste de la région Ile-de-France.

Les catégories populaires représentent ainsi 54% de la population active, contre 43% dans l’ensemble de l’agglomération parisienne où prédominent désormais les catégories moyennes et supérieures.

Nanterre, 1ère ville francilienne en termes d'emplois après Paris

 Avec un total de plus de 96 000 emplois, la ville de Nanterre est un des pôles majeurs d’activité de la région Ile-de-France (source: Insee, CLAP 2009). Elle est également un des principaux sites de développement économique aux abords immédiats du premier pôle d'affaires européen, la Défense.

A partir de 2004, Nanterre a connu la plus forte croissance régionale du nombre de salariés privés, après Roissy. C'est notamment un effet de l'installation de nouvelles entreprises sur le territoire de la ville : Axa, Total, Société Générale...etc.

Désormais, près d'un tiers du territoire communal est occupé par des secteurs dédiés à l'emploi :

  • Le plus important en nombre d'emplois est celui de la Préfecture qui compte 22 500 emplois soit 28% de l’emploi présent dans le territoire communal. Un tiers de ces emplois sont publics.
  • Les quatre autres secteurs d’activités (Les Guilleraies, Les Champs-Pierreux, les Hautes-Pâtures, Les Groues) comptent de 6 à 7 000 emplois, soit de l’ordre de 8% de l’emploi du territoire chacun.