Ville de Nanterre

Recherche
 

Coeur de quartier

Créer un « Cœur de quartier » animé, regroupant logements, bureaux et commerces entre la cité des Provinces-Françaises et l’Université, c’est l’objectif du projet mené par l’EPADESA. 126 000 m2 de constructions verront le jour aux abords de la nouvelle gare Nanterre-Université.

Partager sur

Les transformations du quartier Université

crédit : Bouygues Immobilier – Vectuel

Au programme du projet de l'Etablissement Public d’Aménagement La Défense Seine Arche :

  • l’implantation de nombreux commerces en rez-de-chaussée directement reliés à la nouvelle gare Université,
  • la construction d’environ 600 nouveaux logements mais également de bureaux, de parkings, de deux résidences étudiantes et d’une résidence hôtelière,
  • l’élargissement du boulevard des Provinces Françaises à 27 mètres, avec des trottoirs agrandis et la création de voies en site propre pour les transports en commun et les vélos.


La première phase de l’opération est déjà engagée, avec la livraison du  programme « Quartett » (lot 2) mi 2015. Ce programme, situé à l’extrémité est du boulevard des Provinces Françaises, comprend deux résidences étudiantes, 139 logements, sociaux et en accession, une résidence hôtelière, un parking public et des commerces en rez-de-chaussée (notamment un supermarché Casino), le long du boulevard des Provinces Françaises.

Pour en savoir plus

Programme et calendrier de la deuxième phase

La deuxième phase de l’opération Cœur de quartier prend place aux abords immédiats de la gare et s’étend jusqu’aux Terrasses. Composée de 7 lots situés entre le boulevard des Provinces Françaises et les voies ferrées, elle prévoit la création de 13.900 m² de commerces, 26.000 m² de bureaux et 34.000 m² de logements.

En effet, la vocation de ce projet est d’offrir une diversité de fonctionnalités afin de créer un pôle de centralité qui pourra faire vivre et animer le boulevard et les abords de la gare en attirant aussi bien les habitants du quartier, que les étudiants et salariés.

La création d’une nouvelle rue piétonne, d’ores et déjà dénommée « allée de Corse », irrigant tout le secteur, permettra à la fois de développer un important linéaire de commerces et services (dont un cinéma de 10 salles) et de faciliter la liaison avec la cité Marcelin Berthelot et le reste de la Ville. De nombreuses traversées piétonnes vers la cité des Provinces Françaises sont également prévues.

Voir l'image en grand

L’opération sera réalisée en trois tranches successives, en partant du côté des Terrasses pour se terminer ensuite par la réalisation des lots à l’est du secteur, à la jonction de la première phase.

Une offre de commerces et activités originale et innovante

Le projet prévoit une offre de commerces et d’activités diversifiée de nature à attirer tout type d’usagers sur le secteur : un cinéma multiplexe de 10 salles, de la restauration assise et à emporter, de l’équipement de la personne, de l’hygiène et beauté, des services…

Par ailleurs est également prévue la création, au niveau du Forum, d’un espace dédié aux nouvelles technologies baptisé « Smart Maker » comportant deux espaces adjacents :

  • La « Fabrique Numérique », plateforme de création proposant des équipements numériques de pointe au sein du « CoLab », des formations et ateliers pour les professionnels et les amateurs, l’échange de savoir-faire et l’animation de communautés créatives,
  • « L’Expérience Showroom », « lounge » convivial offrant une programmation événementielle dédiée à la création : arts numériques, design, performances multimédias, rencontres avec des personnalités de la culture numérique et de l’innovation…

Quant au cinéma, il sera géré par la société « Cap Cinéma » qui possède des salles dans 18 villes de France (148 écrans, 11 multiplexes, 220 salariés). Le futur cinéma de « Cœur de quartier » comportera 10 salles, 1.524 fauteuils et sera conçu comme un cinéma de ville. La programmation sera coordonnée avec celle du cinéma des lumières en centre-ville. L’une des salles sera aménagée pour accueillir des concerts.

Le projet comprend également un volet artistique, avec une phase provisoire, permettant d’animer les lieux, de faire en sorte que leur appropriation par les riverains commence dès la phase travaux, et que le temps du chantier soit moins pénible pour les quartiers alentours, et une phase définitive qui vise à qualifier et renforcer l’identité visuelle du quartier par l’apport d’œuvres d’art situées à des emplacements stratégiques de l’opération.