Ville de Nanterre

Recherche
 

Les habitants au coeur du projet

D’ici 2020, le quartier Université va connaitre d'importantes transformations. Pour accompagner ces changements, un travail a été engagé avec tous les partenaires locaux afin de construire construire ensemble un projet de territoire.

Partager sur

La parole aux habitants

En 2011, la Municipalité a souhaité consulter les habitants du quartier pour mieux comprendre comment ils vivent leur quartier au quotidien. Ainsi, au cours du printemps 2011, un questionnaire a été distribué dans toutes les boîtes aux lettres, et des enquêteurs ont passé plus de 120 heures sur le quartier afin présenter le document aux habitants et aider ceux qui le souhaitaient à y répondre.   

Télécharger le questionnaire 


Les résultats de l'enquête

 Plus de 500 personnes ont répondu à ce questionnaire, qui a permis de mettre en avant les principales préoccupations exprimées par les habitants.

 Ainsi, les grands enjeux suivants ont été identifiés :

  • Le développement de l’accompagnement des personnes sans emploi
  • L’accès aux soins et à la santé
  • Le renforcement de l’accompagnement des projets des jeunes
  • Le maintien des commerces de proximité     

Télécharger le document de restitution

La parole aux jeunes

Suite à la consultation des habitants adultes du quartier, la municipalité a également souhaité recueillir l’avis des plus jeunes. Ainsi, en juin 2012, une centaine d’entre eux, âgés de 11 à 17 ans, ont été sollicités pour répondre à un questionnaire.

 Les questions portaient sur leur cadre de vie, mais également sur leurs activités et sur la manière dont ils s’informent.

Les résultats de l'enquête

  • Comme leurs aînés, les jeunes d’Université sont attachés à leur quartier, et comme leurs aînés, ils le souhaiteraient plus calme et plus convivial.
  • Les jeunes interrogés disposent de peu d’aide dans le suivi de leur scolarité, alors qu’ils connaissent parfois des difficultés.
  • Plus de la moitié des jeunes interrogés pratiquent une ou plusieurs activités extrascolaires, et, pour la grande majorité, les espaces extérieurs sont des espaces de sociabilité.
  • Cependant, les jeunes filles sont moins nombreuses à être inscrites dans une activité extrascolaire que les jeunes garçons, et elles sont aussi moins nombreuses à utiliser les espaces extérieurs du quartier
  • A la maison, regarder la télévision reste l’activité favorite de tous.
  • Les jeunes interrogés ont une relativement bonne connaissance des projets urbains se déroulant dans leur quartier.
  • Ils sont intéressés par l’offre de loisirs et d’animation proposée par la Ville, et pour être informés, ils plébiscitent les moyens traditionnels : affichage, Nanterre Info, et surtout les échanges entre amis…

Le projet de territoire

En complément de ces enquêtes, de nombreuses sources ont été mobilisées pour alimenter la connaissance du quartier et de ses habitants (entretiens avec les acteurs du quartier, données statistiques, bilans d’activités, diagnostics thématiques…)

Sur la base de l’ensemble de ces éléments, les professionnels et associations du quartier se sont réunis dans le cadre de différents groupes de travail thématiques, pour identifier les enjeux et aux problématiques spécifiques au quartier.

 

Ce travail a abouti à la définition d’un projet partagé, intitulé « Projet Social de Territoire », qui définit les enjeux et les priorités d’intervention des partenaires sur le quartier. Composé d’un volet « Diagnostic et orientations » et d’un volet « Plan d’actions », le Projet Social se veut un dispositif opérationnel et a pour vocation de guider et coordonner l’intervention des différents acteurs sur le quartier.

 

Ainsi, différentes actions et initiatives partenariales ont vu le jour depuis 2012 :

  • La démarche Cadre de Vie : des visites régulières avec les habitants du quartier et techniciens de la Ville permettant de repérer les dysfonctionnements dans l’espace urbain
  • Les actions du pôle des Tout-Petits : Le pôle des Tout-Petits réunit l’ensemble des professionnels de la petite-enfance qui interviennent dans le quartier (les écoles, la crèche, les assistantes maternelles, le centre social, association le baobab…). Il s’est fixé pour objectif de mettre en œuvre des actions permettant d’améliorer la motricité des plus jeunes et de travailler sur leurs difficultés langagières, mais également de favoriser le lien entre les différentes structures d’accueil (crèche, centre de loisirs, écoles), de faciliter l’accompagnement des assistantes maternelles du quartier et de faciliter la communication des professionnels avec les familles,
  • Des actions de sensibilisation au cadre de vie : animations des espaces extérieurs et campagnes de communication, et notamment le projet « Graine d’Université »
  • Le dispositif Circul'livre à la Maison de quartier Berthelot et diverses actions de sensibilisation à la lecture,
  • Des ateliers pédagogiques pour accompagner les transformations urbaines du quartier…