Ville de Nanterre

Recherche
 

La carte stratégique du bruit

La ville de Nanterre, en application de la directive européenne 2002/49/CE relative à l’évaluation et à la gestion du bruit dans l’environnement, a élaboré une cartographie stratégique de l’exposition des populations au bruit, approuvée par le conseil municipal du 27 juin 2017.

Partager sur Partager cette page sur Facebook Partager cette page sur Twitter

Qu'est-ce qu'une carte du bruit ?

Les cartes de bruit permettent principalement d'établir un référentiel permettant de servir de support aux décisions d'amélioration ou de préservation de l'environnement sonore. Elles donnent une représentation des niveaux de bruit auxquels sont soumis les populations.

  • Elles servent à connaître l’intensité de bruits différenciés par source et en multiexposition.
  • Elles indiquent les secteurs où un dépassement des valeurs limites est constaté, ainsi que les évolutions prévisibles du niveau sonore.

Quels bruits?

Ces cartes illustrent uniquement les bruits que la législation impose de mesurer, à savoir les zones de bruits produits par les voies ferrées, par certaines routes, par les aérodromes et par les établissements industriels soumis à autorisation préfectorale (les Installations Classées pour la Protection de l’Environnement).

Les bruits de voisinage ou bruits liés à une activité commerciale ne sont pas représentés.

 

 


Le bruit à Nanterre

La 1ère source de bruit à Nanterre reste la circulation routière. Les cartes de bruit routier montrent des dépassements importants de valeur limite (> 68 dB(A)) dans la journée et la nuit (> 62 dB (A)) près de l’A86 mais aussi près des D986, D924. Des dépassements plus légers sont également relévés sur les D914, D23, D991.

Les cartes de bruit ferroviaire sur Nanterre font apparaître des dépassements de valeurs limites dans la journée (> 75 dB (A)) et la nuit (> 70 dB (A)) près des lignes à grande vitesse.

Plus de 7320 habitants, soit 8% de la population, subissent un niveau sonore de bruit routier dépassant le seuil dans la journée (près de 1000 la nuit), tandis que près de 300 habitants sont gênés la nuit par un bruit ferroviaire dépassant le seuil réglementaire.

 

 

L'élaboration des cartes du bruit

Les cartes de bruit analysent des bruits provenant de sources diverses à différentes heures. Pour des raisons de lisibilité, il a été établi plusieurs cartes à l’échelle 1/10000e pour chacune des sources d’émission recensées par la loi et en distinguant les bruits nocturnes (de 22h à 6h, cartes mesurées en Ln « Level night ») des bruits sur 24h (cartes mesurées en Lden, « Level day evening night »).

 

Les cartes calculées sont de type A (dites "d'exposition de référence») et C (dites de « dépassement des valeurs limites »), pour les indicateurs Lden et Ln et les sources de bruit suivantes : bruit routier et bruit ferroviaire.

Lden est un indicateur du niveau de bruit global pendant une journée complète (jour, soir et nuit) utilisé pour qualifier la gêne liée à l'exposition au bruit.

Ln est un indicateur du niveau sonore moyen pour la période de nuit.

La réglementation exige d’utiliser ces indicateurs pour l’élaboration des cartes stratégiques de bruit.

 

Consulter les cartes du bruit à Nanterre

Les cartes du bruit réalisées en 2017 sont téléchargeables ci-dessous :
Niveau sonore Lden du bruit routier
Niveau sonore Ln du bruit routier
Niveau sonore Lden du bruit ferroviaire
Niveau sonore Ln du bruit ferroviaire
Bruit routier Lden- Bâtiments exposés à des niveaux supérieurs à la valeur limite

Bruit routier Ln- Bâtiments exposés à des niveaux supérieurs à la valeur limite

Bruit routier Lden - Zone de dépassement de la valeur limite

Bruit routier Ln - Zone de dépassement de la valeur limite

Bruit ferré Lden - Zone de dépassement de la valeur limite

Bruit ferré Ln - Zone de dépassement de la valeur limite

Bruit ferré Lden- Bâtiments exposés à des niveaux supérieurs à la valeur limite

Bruit ferré Ln- Bâtiments exposés à des niveaux supérieurs à la valeur limite


L’unité de mesure est le décibel (dB) ou le décibel pondéré (dB(A)) qui exprime l’intensité d’un son sur une surface et qui est une unité logarithmique (ainsi le doublement de la puissance d’un son correspond au gain de 3dB et son décuplement au gain de 10dB).


Mise à disposition du public

Conformément aux articles L.572-1 à 11 du code de l’environnement, un dossier est mis à la consultation du public sur rendez-vous à la direction des services de l’environnement (service Hygiène et Installations classées). Tél : 39 92


En savoir plus

Consultez le site "Bruitparif".

Ministère de l’Ecologie, de l’Energie et du Développement Durable et de la Mer : mission-bruit@ecologie.gouv.fr