Ville de Nanterre

Recherche
 

Les projets

Depuis 2008, un Programme de Renouvellement Urbain et Social (PRUS) dessine un nouveau visage au Petit-Nanterre120 millions d'euros pour offrir des logements de qualité pour tous, désenclaver le quartier et faciliter les déplacements, rénover et moderniser les équipements publics, embellir les espaces extérieurs.

Partager sur

Le projet de renouvellement urbain et social (PRUS)

Quartier enclavé, souffrant des coupures urbaines héritées du passé (ponts, autoroutes, voies de chemin de fer), le Petit-Nanterre avait besoin d’une action significative.

Le PRUS (Projet de Renouvellement Urbain et Social) lancé en 2007 est avant tout un  projet urbain et social qui vise à améliorer le quotidien des habitants du quartier et à renforcer le lien social.

Touchant à sa fin en 2018 il a engagé une rénovation et une modernisation en profondeur du quartier.

Tout au long du projet, l’implication des habitants dans la définition des aménagements a été rechercher.  Ateliers participatifs, rencontres en pied d’immeuble, ils ont fortement contribué à enrichir la réflexion, afin de répondre au plus juste aux besoins des habitants. Au total, ce sont plus de 20 rencontres par an, qui ont été organisées.

 

Voir l'image en grand

Poursuivre le désenclavement du quartier

Cité des Potagers 

Les élus de la municipalité sont très attentifs à ce que les habitants de la cité des Potagers bénéficient eux aussi des améliorations du quartier. Ils ont donc travaillé avec le bailleur, ADOMA, à la création de deux équipements sollicités par les habitants : un accès donnant sur l’avenue de la République, afin que la cité des Potagers soit moins isolée du reste du quartier ; et une aire de jeux pour les enfants de la cité.

ADOMA a par ailleurs récemment annoncé son intention de céder la cité à un autre bailleur social. La Ville a bien entendu demandé à être associée à ce processus, afin de veiller à ce qu’il s’effectue au bénéfice des habitants.

 

Le pont de Rouen

La future ligne de RER Eole reliant la gare Saint-Lazare à Mantes-la-Jolie passera par le quartier du Petit-Nanterre. Pour désenclaver le quartier, la ville demande la création d’une gare RER au niveau du Pont de Rouen, ainsi que l’élargissement de ce pont qui contribue à l’enclavement du quartier.

 

La ligne de tramway n°1

Cette ligne a également vocation à traverser le Petit-Nanterre dans les prochaines années (échéance non connue à ce jour). La Ville va réaliser tous les aménagements nécessaires à l’accueil de cette ligne. Aussi elle demande à ce que la partie de cette ligne qui reliera Rueil-Malmaison à Nanterre corresponde bien à un tramway, et non à un Bus à Haut Niveau de Service.

 

L’amélioration des abords de l’hôpital

Une étude urbaine a permis de proposer une meilleure intégration de l’hôpital dans le quartier en envisageant notamment la création d’une nouvelle voie de desserte Nord / Sud ou la création d’un jardin public ouvert aux patients comme aux résidents, dit « jardin japonais ».

Les perspectives opérationnelles de cette étude dépendent de l’évolution de la situation de l’hôpital. La Ville continue d’engager toute son énergie pour que l’offre hospitalière du CASH reste diversifiée malgré les préconisations de l’Agence Régionale de Santé.