Ville de Nanterre

Recherche
 

Portrait du quartier

La situation géographique et l'histoire du Petit Nanterre ont fait que le quartier a su développer une personnalité particulière dont témoigne le dynamisme de ses associations et de ses habitants.

Partager sur Partager cette page sur Facebook Partager cette page sur Twitter

Le quartier du Petit-Nanterre possède de nombreux atouts : c’est un quartier vivant et chaleureux dans lequel règne une forte solidarité, mais il souffre aussi de certains handicaps : coupures urbaines héritées du passé (ponts, autoroutes, voies de chemin de fer), difficultés économiques et sociales d’une importante partie de sa population.

Pour redonner au Petit-Nanterre toutes ses chances et son attractivité, la municipalité  a conçu dès le début des années 2000 et en lien avec les habitants (charte de 2003) un nouveau Projet de Renouvellement Urbain et Social. Le projet a réellement démarré en 2007 à travers la contractualisation avec l’Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine (ANRU) et l’ensemble des parties prenantes du projet.

Depuis 2008, la plupart des actions menées par la municipalité et les partenaires institutionnels ou associatifs au Petit-Nanterre s’inscrivent dans ce cadre. Plusieurs opérations importantes ont ainsi été réalisées ou engagées ces dernières années, et ont amorcé une dynamique nouvelle dans le quartier. Construction de nouveaux logements et réhabilitation, restructuration des équipements, amélioration des espaces publics contribuant à changer positivement l’image du quartier du Petit Nanterre, tout en offrant un meilleur cadre de vie à ses habitants.

 

En plus de ce programme, les habitants du Petit-Nanterre bénéficient de nombreux services qui vont bien souvent au-delà des prestations habituellement proposées par les communes.Une poste, une mairie annexe, une antenne jeunesse, un centre de santé municipal, deux groupes scolaires...

L’ensemble de ces actions a bien sûr contribué à améliorer les conditions de vie des habitants, dans un contexte par ailleurs de plus en plus difficile : les quartiers populaires tels que le Petit-Nanterre ont en effet été particulièrement touchés par la crise économico-financière de 2008.

Toutefois, la Ville est déterminée à porter ce projet jusqu’à son terme avec le même niveau d’exigence. « Le PRUS n’est pas une fin en soi ». La Ville, comme d’autres partenaires de la Ville (STIF, CD, Adoma…) a engagé d’autres réflexions pour faire en sorte que le Petit Nanterre puisse poursuivre sa mutation et son désenclavement.

Le centre d’accueil et de soins hospitaliers

 Le centre d’accueil et de soins hospitaliers (CASH), lieu emblématique, occupe 10% de la superficie du quartier. L'hôpital Max Fourestier propose des consultations médicales classiques et spécialisées. Il comprend une maison de retraite, une maternité réputée ainsi qu’un accueil pour les sans-abris.

La zone d'activités des Hautes Pâtures

C'est l'autre spécificité du quartier : sa zone d’activités, Les Hautes Pâtures, qui regroupe 220 entreprises sur  40 hectares.
6 500 salariés travaillent dans ce parc d’affaires spécialisé dans le service aux entreprises.

Le lien aux bords de Seine

Elément constitutif de l’identité du Petit Nanterre, ce patrimoine naturel reste encore relativement méconnu de la plupart des habitants du quartier. Reconnecter le Petit Nanterre au bord de Seine se présente comme un enjeu majeur d’ici les prochaines années pour faire valoir ce patrimoine auprès de tous.

Chiffres clefs

9 057 habitants, soit 10% de la population nanterrienne.


31 %
des habitants ont moins de 19 ans (27,9% à Nanterre)


10 ,5%
des habitants ont plus de 65 ans (9,7% à Nanterre)


166 ha
 soit 13.6 % de la superficie totale (1 222 ha)

  Voir l'image en grandLe quartier du Petit Nanterre est situé au Nord-Est de la Ville de Nanterre.

Il est délimité :

  • au Nord, par l’autoroute A86,
  • à l’Est, par la limite communale avec Colombes (quartier du Petit Colombes),
  • au Sud et à l’Ouest, par la voie SNCF Paris-Normandie.