Ville de Nanterre

Recherche
 

Du global au local

La biodiversité se décline de l'échelle mondiale à l'échelle locale : Nanterre s'est engagée dans la préservation de la biodiversité par la prise en compte de la nature dans les politiques d'urbanisme, par la gestion différenciée des espaces verts ou par la restauration des habitats.

Partager sur

La biodiversité : définition

La biodiversité favorise :

  • la diversité au sein des espèces,
  • la diversité entre espèces et la diversité des écosystèmes.

 Chaque espèce joue un « rôle » dans l'écosystème, l'apparition ou la disparition de l'une d'entre elles impacte sur le système dans son ensemble.

 

En savoir plus : "la biodiversité dans le PLU".

Les engagements internationaux

 

  • Le sommet de la Terre de Rio en 1992 : Convention sur la diversité biologique, signée par 153 pays, à l’exception des Etats – unis. Elle est rentrée en vigueur en décembre 1993 et est maintenant ratifiée par plus de 180 pays.
    Elle affirme, dans son préambule, que « la conservation de la diversité biologique est une préoccupation commune à l’humanité ».

  • Le Sommet mondial pour le développement durable (Johannesburg en 2002), l’annexe du rapport final insiste sur l’engagement de réduire la diminution de la biodiversité.

  • EN janvier 2010 / année mondiale de la biodiversité lancée depuis le siège de l’Unesco. (La ville de Nanterre a signé la « Déclaration Compte-à-rebours 2010 – Mobilisation pour la Biodiversité » - Conseil Municipal du 24 mars 2009).

Les engagements nationaux

 

En Août 2009, la loi de programmation relative à la mise en œuvre du Grenelle de l’environnement dite « Grenelle I » est votée le 3 août 2009 et parue au « Journal Officiel » du 5 août 2009.
Elle assigne la « Trame verte et bleue » comme un outil majeur d’aménagement du territoire et comme un objectif général devant permettre d’enrayer la perte de la biodiversité (tant extraordinaire qu’ordinaire).

 

La préservation de la biodiversité est désormais inscrite dans le droit de l’urbanisme.

A l’échelle de la Région Ile–de–France


La région Ile-de-France est à la fois :

  • Du point de vue spatial, une échelle territoriale pertinente en matière de protection de la biodiversité.

  • Du point de vue institutionnel, un partenaire important en relation avec Natureparif (première agence régionale en Europe au service de la nature et de la biodiversité), permet de créer un lien permanent d’échange des connaissances sur la biodiversité et d’information en favorisant la rencontre entre acteurs.


En Ile-de-France : 11 millions d’habitants ; 10 000 espèces animales ; 1500 végétales.