Ville de Nanterre

Recherche
 

Et maintenant ?

Durant les assises, vous avez été unanimes pour dire qu’il fallait poursuivre une ville solidaire, qui porte les valeurs de l’entraide et du vivre ensemble. Toutes les politiques publiques qui font vivre ces valeurs seront maintenues. Après deux mois d’échanges, quels enseignements en tirer ? Quelles décisions pour l’action municipale ?

Partager sur

Nanterre pour tous, ce qui va continuer

Nanterre pour tousVoir l'image en grandAux élections municipales de 2014, une majorité de Nanterriens a choisi la liste et le programme « Nanterre pour tous » dès le premier tour.

Deux ans après, le contexte de l’action municipale a changé. La métropole du Grand Paris a été créée, Nanterre fait désormais partie d’un nouveau territoire intercommunal avec dix autres communes, et surtout, les moyens financiers de la ville ont été fortement réduits à la suite d’une série de réformes gouvernementales.

Ce nouveau contexte a conduit l’équipe municipale à se tourner vers la population en organisant les assises pour la ville. De ce vaste débat, il ressort à la fois une volonté de continuer une ville pour tous et de faire évoluer l’action municipale sur des questions concrètes, qui touchent au quotidien de la population.

Nanterre solidaire

Une ville pour tous, c’est d’abord une ville qui prend en compte les personnes en difficulté et les accompagne. Avec un taux de chômage autour de 14 % et un foyer sur cinq au-dessous du seuil de pauvreté, la ville de Nanterre doit impérativement poursuivre l’ensemble de ses actions sociales. Grâce à ces mesures, en particulier le quotient familial, tous les Nanterriens, quels que soient leurs revenus, peuvent accéder à l’ensemble des prestations municipales.

La santé pour tous

Bien que ne relevant pas de la responsabilité d’une ville, l’accès aux soins pour le plus grand nombre est une priorité pour l’équipe municipale. L’action municipale dans ce domaine poursuit trois objectifs : développer la médecine de proximité en facilitant l’installation de généralistes et spécialistes dans les quartiers, reconstruire le centre municipal de santé dans le centre ancien pour accueillir les patients dans de meilleures conditions, sauvegarder l’hôpital.

Priorité à l'éducation

éducationVoir l'image en grandL’éducation est une priorité de l’action municipale. C’est d’ailleurs la part la plus importante du budget de la commune. Nous allons maintenir le niveau de cette politique publique et mieux faire connaître certains dispositifs, en particulier le soutien scolaire des collégiens et lycéens, afin que le plus grand nombre puisse en profiter.

L'éducation en chiffres

60 millions d’euros, soit un tiers du budget municipal, seront consacrés à l’éducation en 2016.

La culture plus que jamais

La cultureVoir l'image en grandDurant les assises, la richesse de l’action culturelle à Nanterre a été fortement approuvée. L’action de la ville dans ce domaine va se poursuivre pour permettre au plus grand nombre d’habitants d’accéder aux événements culturels et aux pratiques artistiques. Nous allons adopter un nouveau projet revisité pour continuer de développer une vie culturelle sous toutes ses facettes.

Le sport à tous les niveaux

Le sportVoir l'image en grandLe sport à Nanterre séduit. Des milliers de licenciés, amateurs et professionnels occupent les infrastructures et s’inscrivent aux multiples ateliers. Pour améliorer notre programmation sportive et répondre aux demandes de tous les habitants, nous allons adopter une nouvelle charte du sport qui questionne nos pratiques et engage des pistes pour les améliorer.

Le sport en chiffres

15 000 licenciés sportifs à Nanterre

Les citoyens au coeur de la ville

Les citoyensVoir l'image en grandÀ Nanterre, chaque citoyen est considéré comme un acteur majeur du devenir de la ville. Régulièrement, il est invité à participer aux échanges, aux débats, aux décisions. Pour continuer de mettre les habitants au coeur de la gestion de Nanterre, nous allons poursuivre nos pratiques participatives et mettre le numérique au service de la parole citoyenne.

Nanterre pour tous, ce qui va bouger

Vous nous l’avez dit durant les assises : dans certains domaines de l’action municipale des évolutions sont nécessaires. Comment répondre à ces attentes au moment où la ville a moins de moyens ? L’équipe municipale a retenu plusieurs domaines nécessitant une inflexion de son action.

Transformer les quartiers

Transformer les quartiersVoir l'image en grandNanterre change, dans tous ses quartiers. C’est visible et apprécié au Petit-Nanterre et aux Provinces-Françaises. Ces améliorations sur le logement, le cadre de vie, les équipements publics ont montré que c’était possible et ont fait naître des attentes ailleurs. C’est particulièrement vrai à Picasso et au Chemin-de-l’Île. Pour ces deux quartiers, il existe des projets de rénovation sociale et urbaine très ambitieux. Objectifs : améliorer l’habitat, apporter de la mixité sociale, relancer le commerce de proximité, rénover les équipements publics. Nous prenons l’engagement de poursuivre les opérations de rénovation dans tous les quartiers, et principalement au Parc Sud.

Le 19 avril, la démolition du bâtiment F a marqué une nouvelle étape du Projet de rénovation urbaine et sociale du Petit-Nanterre.

L’évolution du nombre de logements sociaux entre 2000 et 2020

Evolution du nombre de logements sociaux entre 2000 et 2020Voir l'image en grand

Les logements à Nanterre pour les Nanterriens

Aujourd’hui, 70 % des logements qui se libèrent à Nanterre sont attribués à des demandeurs Nanterriens. Cela n’a pas toujours été le cas. Jusque dans les années 2000, c’était à peine 50 %. Il a fallu beaucoup de démarches et de détermination pour parvenir à ce résultat. Mais cet acquis est aujourd’hui menacé. Une série de changements institutionnels risquent de remettre en cause cette situation et d’allonger les délais d’attente des demandeurs locaux. Dans ce nouveau contexte, nous agirons pour que 70 % des logements sur Nanterre continuent d’être attribués aux Nanterriens.
Dans le même temps, la volonté de répondre à un souci légitime de transparence dans l'attribution des logements conduira la ville à poursuivre son effort d'information tant sur les premières attributions que sur les mutations.
Le logement social doit être défendu. Il est trop souvent la cible de dénigrements. Qu’une ville comme Nanterre dispose d’un patrimoine important d’habitations sociales est d’abord une chance. C’est cela qui permet à des dizaines de milliers de personnes disposant de faibles ressources de se loger dans de bonnes conditions. Qui sait par exemple qu’à Nanterre, un locataire sur trois en HLM est un retraité ? Et cela, aux portes de Paris et du plus grand quartier d’affaires d’Europe.

Le logement en chiffres

En 2015, 952 logements sont sortis de terre

Un réseau nanterrien pour l'emploi local

emploi localVoir l'image en grandL’emploi est une question majeure. Si les questions d’insertion nous ont amenés à créer de nombreux dispositifs, l’accès à l’emploi local reste un défi que nous devons continuer de relever. Aujourd’hui, un emploi sur trois dans notre ville est occupé par un Nanterrien. C’est l’un des taux les plus élevés de la région parisienne. Mais nous devons faire plus. Nous allons rendre plus visibles les actions menées. Et nous allons travailler à une série d’actions pour que les emplois à Nanterre bénéficient davantage à des Nanterriens.

L'entreprise Elis s'est récemment installée à Nanterre et va embaucher 100 à 150 Nanterriens.

Moins d'investissements sur la voirie

la voirieVoir l'image en grandConfrontée à une réduction de ses moyens, la ville de Nanterre doit diminuer ses investissements dès 2017. Nous n’avons pas choisi cette situation. Elle nous est imposée et nous oblige à examiner les domaines où il est possible d’opérer ces diminutions sans que cela touche à ce qui fait le coeur de l’action municipale. Nous avons ainsi constaté que ces dernières années, la ville a beaucoup investi dans les des travaux de voirie. C’est donc un domaine où il est possible de diminuer l’intervention municipale. À noter que ces réductions des dépenses porteront sur les travaux nouveaux et non sur l’entretien courant.

Travaux de voirie rue des Plaideurs.

Aller plus loin pour la sécurité de nos concitoyens

À Nanterre, notre action en matière de sécurité ne poursuit qu’un seul objectif, celui de l’efficacité. Dans cet esprit, nous avons fait le choix de la prévention des incivilités, de la médiation sur le terrain et de la complémentarité avec l’action des forces de police nationale et de l’ensemble des institutions qui oeuvrent dans ce domaine, car la sécurité est l’affaire de tous. Il ne s’agit pas d’être figé dans une posture idéologique, mais d’estimer tous les dispositifs du point de vue de leur efficacité.
C’est pourquoi, en plus de l’accroissement engagé des dispositifs existants (surveillance de l’espace public, « gilets rouges », médiateurs de nuit), et de la mise en place de la vidéoprotection, nous allons prendre des mesures nouvelles pour mieux lutter contre une série d’incivilités, renforcer notre capacité de constat des infractions et de sanction.

Une ville verte et durable

Une ville verte et durableVoir l'image en grandVous avez été nombreux à le dire durant les Assises : le développement de Nanterre ne doit pas se faire au détriment d’une ville verte et agréable à vivre. S’il est vrai que Nanterre a su prendre en compte cette exigence environnementale dans son aménagement, aujourd’hui il faut aller plus loin. Nous allons renforcer la dimension « ville verte et durable » grâce à de nouvelles dispositions du plan local d’urbanisme.
Dans le même temps, Nanterre va poursuivre son action pour favoriser l’utilisation des énergies non-fossiles, tant pour les équipements communaux que pour le chauffage urbain.

À Nanterre, la végétalisation des façades est en marche.

Faire évoluer le service public

service publicVoir l'image en grandLe personnel communal a été largement associé aux changements à mettre en oeuvre pour mieux répondre aux attentes de nos concitoyens, dans un nouveau contexte institutionnel et financier plus contraignant. Intitulé « Tous acteurs ! », ce dialogue s’est traduit par de nombreuses idées et propositions pour parvenir à réaliser des économies, sans remettre en cause les services rendus aux habitants. Ces chantiers seront poursuivis pour permettre aux agents de la ville d’être des acteurs majeurs des évolutions du service public communal.

Réunion du personnel communal dans le cadre de Tous acteurs.