Ville de Nanterre

Recherche
 

Jeux Olympiques 2024 : A nous les Jeux !

La capitale française est a été officiellement désignée le 13 septembre 2017 à Lima comme ville organisatrice des Jeux Olympiques d'été en 2024. Nanterre participera à l'aventure en accueillant plusieurs compétitions au sein de la UArena.

Partager sur

Paris, ville organisatrice des Jeux Olympiques 2024

Imaginez les Jeux Olympiques à Nanterre... Un rêve désormais réalité! Le dossier de la candidature de la capitale a su convaincre le CIO en s'appuyant sur de nombreux sites déjà existants : Roland Garros, Stade de France, Accor Hotel Arena,Vélodrome national... Ces jeux incluent également la UArena Nanterre. Deux disciplines y disputeront leurs épreuves : la gymnastique et le trampoline. Une opportunité incroyable pour la ville de Nanterre et ses habitants. Car si les épreuves officielles se dérouleront dans les stades, les habitants pourront vivre à l'heure des Jeux grâce à de nombreuses animations (rencontres avec les champions, initiations, fans zones, concerts...).

Les compétitions qui auront lieu à Nanterre

Trampoline

Discipline olympique depuis les Jeux de Sydney en 2000, le trampoline permet aux athlètes d'enchaîner des acrobaties spectaculaires dans les airs pouvant atteindre 8m de haut. Les enchaînements sont jugés par un jury qui note l'exécution, la difficulté... Les athlètes concourrent en individuel.

Aux Jeux de Rio, Marine Jurbert était la première française à participer aux JO en trampoline féminin. Elle a terminé 14è. Du côté des hommes, le français Sébastien Martigny termine 10è.

 

Gymnastique artistique

La gymnastique artitique est introduite dès les premiers Jeux Olympiques de 1896 à Athènes. Les compétitions féminines sont : les barres asymétriques, la compétition par équipes, le concours multiple individuel, les exercices au sol, la poutre, le saut de cheval. Les compétitions masculines sont : les anneaux, la barre fixe, les barres parallèles, le cheval d'arçons, la compétition par équipes, le concours multiple individuel, les exercices au sol, le saut de cheval.

En 2004, aux Jeux Olympiques d'Athènes, Emilie Le Pennec, originaire de Nanterre, devient championne olympique aux barres asymétriques. Elle est la première française championne olympique de gymnastique.

A Rio, la française Marine Boyer se hisse à la 4è place à la poutre.

 

Gymnastique rythmique

Discipline uniquement féminine, la gymnastique rythmique est relativement récente puisque apparue aux Jeux de Los Angeles en 1984. Sur un programme exécuté au sol, les gymnastes utilisent plusieurs engins d'adresse : corde, ruban, cerceau, ballon, massue. Les athlètes peuvent participer au concours des ensembles et au concours individuel multiple.

La française Kséniya Moustafaeva termine 10è aux Jeux de Rio en concours individuel multiple.

La carte des sites olympiques

Voir l'image en grand

La carte des sites paralympiques

Voir l'image en grand