Ville de Nanterre

Recherche
 

Les éditions précédentes

Partager sur

1997 - Première Assise pour la ville, « la parole aux citoyens »

Le 11 janvier 1997, Jacqueline Fraysse lance la première édition des Assises pour la ville. L’objectif est de « donner la parole aux citoyens, particulièrement à ceux qui n’ont pas l’habitude de la prendre, d’écouter tout et tout le monde, de décider ensemble afin que les réalisations répondent au mieux aux aspirations de l’ensemble des habitants » expliquera la maire de Nanterre dans le Nanterre Infos du mois d’octobre 1997.

Six thèmes demeurent à l’étude tout au long de cette édition :

  • Vivre en sécurité
  • Nanterre et ses quartiers
  • Participation citoyenne
  • Les jeunes
  • Nanterre, ville solidaire
  • Les services publics

Plus de 3 000 Nanterriens participent activement à ces Assises qui déboucheront sur 26 propositions parmi lesquelles la création d’ateliers de quartier réunissant les services et les élus afin de mieux recenser les problèmes et les besoins dans le but d’assurer un meilleur suivi social, le renforcement de l’aide aux associations par la mise en place de stages de formation et d’information et l’instauration de commissions d’animation et de gestion d’équipements municipaux réunissant les acteurs communaux et associatifs.  

1999 – Assises pour la ville, « citoyens et partenaires »

La deuxième édition des Assises débute le 18 septembre 1999 à l’occasion du Forum des associations. La volonté de la municipalité est d’ouvrir un dialogue entre trois principaux acteurs de la ville : les élus, les citoyens et les partenaires de la ville qu’ils soient associatifs, professionnels ou institutionnels.

Du 18 septembre au 23 octobre, des groupes de travail se réunissent afin de proposer des initiatives à mettre en place concernant l’aménagement du territoire, la jeunesse, les services publics mais également la sécurité et le vivre ensemble.

Après un bilan des idées et des propositions qui se sont dégagées des différentes réunions de travail, une consultation à la fois par téléphone et par questionnaire papier est réalisée entre novembre et décembre 1999 auprès des habitants de Nanterre dans le but de prolonger le débat. 6 100 réponses sont enregistrées et demeurent à l’origine de la construction de nouvelles structures au sein de la commune, telles que le Cyber, un espace multimédia ouvert à tous qui a pour but d’accélérer la démocratisation de l’accès à internet.

2001 – Assises pour la ville

Le point de départ de cette troisième édition est l’inauguration du Palais des Sports le 29 septembre 2001. Cette édition s’adresse non seulement aux Nanterriens mais également aux salariés travaillant à Nanterre.

Trois vecteurs d’expression et d’échange avec la population sont mis en place :

  • Des réunions de travail avec les habitants et les salariés à la fois dans les quartiers mais également dans les lieux culturels et sportifs, les lieux de travail ou encore les lycées.
  • La caravane du projet, constituée de trois bus qui s’installent successivement dans les différents quartiers de la ville. Chaque bus propose de réfléchir à une thématique qu’il s’agisse de la question des nouvelles technologies dans la ville, de l’aménagement et du projet urbain ou de la citoyenneté.
  • Les cahiers d’expression, envoyés à tous les foyers, qui permettent de recueillir les attentes de tous les Nanterriens.  

Au 29 novembre 2001, 300 cahiers d’expression sont parvenus à la mairie puis analysés.

Deux grands chantiers concernant la vie citoyenne sont alors lancés :

  • la mise en place d’un centre de ressources pour les associations et la rédaction d’une charte de la vie associative.
  • le développement des budgets participatifs avec la mise en place du dispositif « appels à projets » qui permet aux habitants de participer directement à l’élaboration de projets d’intérêt général.

Par ailleurs, la municipalité décide d’ouvrir un Observatoire des Assises qui permet de faire le point tous les six mois de l’avancée des engagements pris devant les citoyens.

2003 – Assises pour la ville, « consult’action »

La quatrième édition des Assises est marquée par l’ouverture de l’Agora – Maison des initiatives citoyennes qui accueille l’Observatoire des Assises de façon permanente.

En novembre 2003, une grande mobilisation intitulée « consult’action » est engagée par la ville de Nanterre. Il s’agit d’une enquête à l’échelle locale sur les démarches à engagées dans le domaine des services publics.

Plus de 8 600 réponses sont enregistrées et permettront au maire de formuler 7 propositions sur l’avenir de la ville :

 

  • le maintien et le développement de l’Agora – Maison des initiatives citoyennes
  • la continuation du débat sur les services publics
  • l’évolution des conseils de quartier et des différentes structures participatives
  • une meilleure association du personnel communal qui prenne en compte une démarche participative
  • un engagement plus fort de la ville en matière d’environnement et de développement durable
  • la confirmation de la composition actuelle du groupe de pilotage des Assises pour la ville et son ouverture possible aux citoyens et aux élus de l’opposition
  • la mise en place d’un comité local de la démocratie participative (CLDP)

2006 – Assises pour la ville, spéciale jeunesse

Ces Assises sont consacrées à la jeunesse, un thème cher aux Nanterriens et à la municipalité, et interviennent à la suite des mouvements lycéens contre la loi Fillon, des événements de novembre 2005 dans les banlieues et des manifestations contre le CPE.

Plusieurs questions cadrent cette nouvelle édition : comment peut-on favoriser l’investissement des jeunes dans la vie de la cité et au-delà ? Comment valoriser leurs pratiques ? Comment leur donner toute leur place ?

Les jeunes peuvent prendre part à ces Assises par l’intermédiaire de questionnaires distribués à l’entrée des lycées et des collèges de la ville. Le reste de la population nanterrienne est également amenée à donner son avis sur l’insertion des jeunes dans la vie de Nanterre.

A l’issu de ces concertations, la ville prend 30 engagements auprès des jeunes et décide de créer la Semaine de Ouf, un événement annuel consacré à la jeunesse nanterrienne.

2011 – Assises pour la ville, « écologie urbaine »

L’objectif de cette sixième édition est d’interroger le projet de ville à travers la thématique de l’écologie urbaine, afin de construire ensemble une ville solidaire dans un environnement durable.

Quatre temps forts animent ces Assises :

  • la découverte de lieux remarquables de la ville à travers des balades urbaines ou des débats en plein air
  • une semaine d’actions concrètes et participatives sur l’écologie du 9 au 13 mai à l’Agora
  • un grand débat citoyen autour de l’écologie organisé aux Arènes de Nanterre
  • la troisième édition du festival EcoZone