Ville de Nanterre

Recherche
 

Bronx en Seine

Cette aventure artistique, initiée par la compagnie Théâtre du bout du monde, a pour objectif d’accompagner des adolescents dans leur parcours scolaire. En 2015 et 2016, des échanges entre des jeunes de Nanterre et de New-York se concrétisent.

Partager sur

2015 : Une première création « Un riche, trois pauvres »

Voir l'image en grand

Du Bronx au Petit-Nanterre, il n'y a qu'un pas... Le Théâtre du bout du monde a monté un projet autour des échanges culturels et de l'éducation avec la mise en place d'un partenariat avec un collège des quartiers périphériques de cette grande ville américaine. Ce projet est né du partenariat entre Miguel Borras et Rachel Castillo avec une première création dès 2014 autour de la pièce « Un riche, trois pauvres » de Louis Calaferte. Cette oeuvre interroge notamment les relations complexes entre enfants et parents, jeunes et vieux, hommes et femmes dans les grandes villes. Les jeunes de Nanterre et du Bronx ont travaillé le texte de Calaferte et s'en sont inspirés pour créer de nouvelles scènes, en lien avec leur vécu d'adolescent. Le spectacle bilingue « Un riche, trois pauvres »  a été joué devant plus de 600 spectateurs. A cette occasion, un groupe de jeunes est venu à Nanterre en juillet 2015 pour les représentations à Paris et à la Maison de la musique.

2016 : Des ateliers théâtre autour du roman de Sandra Cisneros

The house of Mango street est un roman de Sandra Cisneros, romancière et poète américaine. Il a été adapté à la scène par Tristan Schoumacker, Un grenier plein d'espoir, avec pour décor un quartier populaire de Chicago où vivent une majorité de Latinos. Cette pièce est une allégorie sur la quête de la liberté et le déracinement culturel. Un groupe de Nanterriens est parti début juillet dans le Bronx. La pièce a été jouée le 14 juillet 2016 au DreamYard Art Center.

Bronx-en-Seine c'est aussi...

D'autres groupes de jeunes participent à Bronx-en-Seine.

De janvier à juin 2015. une classe d'Anglais renforcé du collège République a participé à des ateliers thématiques sur les États-Unis. Bronx-en-Seine met également à contribution plusieurs classes d'arts plastiques de ce même établissement qui créent une exposition sur le thème de la ville.

En 2016, dans le cadre de l'action « Les coulisses de la création », deux classes du lycée polyvalent Louise Michel sont associées au projet. Une vingtaine d'élèves de cet établissement créent les costumes de la pièce Un Grenier plein d'espoir, sous la direction du scénographe et costumier Christos Konstantellos. Par ailleurs, une dizaine de jeunes filles membres du club de prévention le GAO de Nanterre reçoivent une initiation aux techniques vidéo et réalisent des courts reportages sur Bronx en Seine.

Au total, près de 130 jeunes sont mobilisés depuis 2014 sur le projet Bronx-en-Seine. Les familles et le tissu associatif local y sont également associés depuis ses débuts.

Les objectifs de Bronx en Seine

  • Promouvoir par l’intermédiaire du théâtre les échanges entre des jeunes de pays et d’origines diverses
  • Aider à la réussite éducative de jeunes issus de milieux défavorisés
  • réer des rencontres internationales sur le thème du mécénat privé et des actions publiques en faveur de l’éducation artistique périscolaire
  • Valoriser les actions culturelles et artistiques d’associations qui œuvrent contre la discrimination et la marginalisation des populations vivant à la périphérie des grandes villes
  • Valoriser à l’international le travail de proximité réalisé par la ville auprès des populations défavorisées.

Bronx en Seine à Athènes

Le 4 octobre 2015, Bronx en Seine a été cité en exemple lors d'une conférence à Athènes. Il s'agissait de présenter le projet dans le cadre d'une intervention sur le thème : "Théâtre et réussite éducative en banlieues : l’exemple du projet franco-américain Bronx en Seine".

Lire le document


Suivre l’actu de Bronx en Seine

Contact : Compagnie Théâtre du Bout du Monde

3 rue des Aubépines - 92000 Nanterre

Tel : 01 47 84 23 38

Les partenaires

Le TBM s’associe avec deux structures américaines qui travaillent à New-York, notamment dans le Bronx : le DreamYard Art Center et l’ID Studio Theater. L’ID Studio est une association à but non lucratif de 12 comédiens permanents qui constitue un réseau d’artistes professionnels de théâtre, de cinéma, de la musique et des arts visuels. Elle propose aux communautés de primo arrivants newyorkaises des moyens novateurs d’expression pour surmonter les obstacles rencontrés par les migrants et leurs familles à faible revenu.

Le DreamYard Art Center propose gracieusement des programmes périscolaires autour des arts aux jeunes du Bronx. Le DreamYard Art Center a reçu le Prix national des arts et sciences humaines  remis en main propre par la Première Dame des Etats-Unis, Michelle Obama.

Ce projet est soutenu par la Ville de Nanterre (DDC, Relations internationales, Vie associative), le Contrat Urbain de Cohésion Sociale (Acsé, Ville et Conseil Général),  le Conseil Régional Ile de France, la Maison des Pratiques Artistiques Amateurs (MPAA, Paris), la Fondation de France – programme Enfance et Culture, Ambassade des Etats-Unis, French american cultural exchanges (consulat français aux Etats-Unis).