Ville de Nanterre

Recherche
 

Nanterre ville anti-apartheid

Depuis 1985 et la nomination de Nelson Mandela citoyen d'honneur de la ville, Nanterre s'est mobilisée de nombreuses fois contre l'apartheid.

Partager sur

Une journée exceptionnelle contre l'apartheid

12 février 1989 : un an presque jour pour jour avant la libération de Nelson Mandela, Nanterre organise une journée exceptionnelle anti-apartheid dans la Salle des Congrès de l'Hôtel de Ville.

Au programme: la projection du film "Un monde à part" de Chris Mendès, suivie d'un débat avec, entre autres, Solly Smith, représentant en France de l'ANC (Congrès National Africain).

Ce film retrace l'histoire authentique d'une militante blanche dans l'Afrique du sud ségrégationniste des années 60.  Il reçut en 1988 le Grand Prix Spécial du Jury au festival de Cannes ainsi qu'un triple prix d'interprétation féminine.

Nanterre devient "ville anti apartheid"

Le 27 juin 1990, le conseil municipal proclame Nanterre Ville Anti-Apartheid.

Extraits de la déclaration de Jacqueline Fraysse, sénateur-maire de Nanterre:
"Le 11 février 1990, Nelson Mandela (...) était libéré. Cette grande victoire ne signifie pas, comme le souligne Nelson Mandela lui-même, la fin de l'odieux régime d'apartheid (... ) La population noire d'Afrique du Sud n'a toujours pas le droit de vote, elle subit toujours les inégalités sociales, culturelles et éconiomques (...) C'est pourquoi, résolue à continuer de combattre ce régime, fidèles à notre engagement de totale solidarité avec l'Afrique du sud, je vous propose de nous associer à l'initiative de la Rencontre Nationale contre l'Apartheid et de proclamer Nanterre, Ville Anti-Apartheid."


Télécharger la déclaration intégrale de Jacqueline Fraysse.

A lire aussi

"Chaleureux accueil pour une ambassadrice de l'ANC dans les Hauts-de-Seine"


Un article de l'EVEIL du 22-03-1990