Ville de Nanterre

Recherche
 

L'histoire du FALP

Né en 2002 dans la dynamique des forums sociaux mondiaux, le FALP est aujourd'hui un espace mondial permanent de réfléxions et d'échanges sur les questions liées à la banlieue. Le FALP s'est imposé au fil des années comme un interlocuteur incontournable de l'ONU sur les questions urbaines.

Partager sur

Faire entendre la voix des banlieues : une idée née des Forums Sociaux

Le processus de création d’un réseau mondial d’autorités locales pour faire entendre la voix des banlieues naît  en 2002 lors des rencontres d’élus intitulées  « Un autre monde est possible et il commence dans les villes », qui se sont tenues en marge du 2e Forum Social Mondial de Porto Alegre (Brésil). 

 

Coordonnée par Nanterre, une première rencontre internationale sur le thème des villes de banlieue se tient en octobre 2002 avec la présence d’autorités locales du Brésil, d’Espagne, de France, du Mali et du Portugal.  Au cours de cette rencontre, il est décidé de conduire un travail en réseau pour poursuivre l’échange d’expériences, de thématiques, de réflexions face aux problématiques partagées de nos territoires. Lors de cette rencontre, l’idée  voit ainsi le jour, de reconnaître la spécificité de la banlieue pour construire des territoires d’inclusion sociale. 

 

Le réseau est officiellement créé en janvier 2003 dans la ville d’Alvorada (banlieue de Porto Alegre, au Brésil) pendant le 3e Forum Social Mondial. Des réunions ont ensuite lieu à l’occasion des grands rendez vous mondiaux, comme le  Forum Social Européen de Saint Denis en 2003 – puis aux forums d’autorités locales de Barcelone et Londres en 2004 . 

 

En 2005, Cités et Gouvernements Locaux Unis (organisation mondiale des pouvoirs locaux) confie au réseau l’animation d’un groupe de travail sur la banlieue.

 

Le 1er FAL-P pour les Métropoles Solidaires, en 2006 à Nanterre

En mars 2006, à l’invitation de 36 autorités locales de 14 pays, se tient le 1er Forum mondial des Autorités Locales de Périphéries, à Nanterre. Le thème de la rencontre est « Un autre regard sur les métropoles ». Il  est préparé par des réunions décentralisées en Espagne, Italie, Portugal, Italie, Venezuela, Brésil. Il réunit près de 800 participants : des citoyens, des chercheurs et des représentants de 80 collectivités de banlieues  issues de 20 pays (dont 35 chefs d’exécutifs) autour de 14 conférences (40 heures de débats).

 

Le 1er FALP  aborde de nombreuses questions : les dangers des fragmentations sociales, spatiales et environnementales,  le droit à la mobilité,  à la santé, au logement, à la culture, la place des migrants, des jeunes, la force de la démocratie participative et le besoin de questionner la gouvernance métropolitaine. Il confirme que dans leurs différences, les villes de périphérie partagent des problématiques et une volonté commune : celle de contribuer, depuis leurs territoires et à partir de leurs expériences d’inclusion sociale, d’écologie urbaine et de participation citoyenne à des métropoles durables, démocratiques et solidaires.

 

C’est lors de cette rencontre que le réseau prend le nom de « Forum d’Autorités Locales de Périphéries (FAL-P) pour des métropoles solidaires ». Avec ce premier congrès, le FAL-P s’impose comme la voix des autorités locales de banlieues au plan mondial. Plus tard, il sera invité au Forum Urbain Mondial de l’ONU à Vancouver (2006), de Rio de Janeiro (2010),  au congrès des villes  africaines, AFRICITEen 2010, à Nairobi (2006), puis à celui de Marrakech (2009), ou encore au « Forum des Autorités Locales pour l'Inclusion sociale et la démocratie participative » de Nairobi (2007) et de Bélem (2009).

2008 : le FAL-P devient un espace permanent

A partir de 2008,  le FALP devient un espace permanent de de réflexions et de convergences des banlieues, au niveau mondial. Des rencontres décentralisées, des séminaires internationaux (Brésil, France, Mexique, Espagne, Australie…), des projets d’échanges sont organisés pour préparer le 2e FALP à GETAFE (métropole de Madrid – Espagne). Plus de 200 pouvoirs locaux de 25 pays mettent en place le 2e congrès mondial des banlieues qui se tient les 10, 11 et 12 juin 2010 à l’université de GETAFE.

 

A l’issue du deuxième FAL-P, une déclaration finale  est adoptée pour lancer un appel mondial pour le droit à des métropoles solidaires, durables et démocratiques. Le document élaboré continue  à être enrichi par les débats permanents des membres du FAL-P. Il  a été présenté au 3e congrès de CGLU à Mexico,  en novembre 2010.

 

Aujourd’hui, le réseau, dans lequel la ville de Nanterre  joue un rôle de coordinateur mondial relie près de 200 pouvoirs locaux de 25 pays. Nanterre co-organise avec la ville de Canoas, dans la banlieue de Porto Alegre au Brésil, le 3ème FAL-P qui se tiendra du 10 au 12 juin 2013 dans cette ville.  Le thème de ce troisème FALP sera "Droits et démocratie dans la ville". Plus de 1000 personnes sont attendues.