Ville de Nanterre

Recherche
 

La cathédrale Sainte-Geneviève

Située au coeur du vieux village de Nanterre, l'église est devenue cathédrale en 1966. De culte très ancien -on y a retrouvé des sarcophages mérovingiens- elle a été bâtie sur les lieux mêmes où est née et a vécu Sainte-Geneviève au Vème siècle.

Partager sur

 

 

 

 

L'église

A l'origine, une chapelle avait été construite autour du puits de la maison de Sainte-Geneviève : l'eau de ce puits aurait guéri la mère de Geneviève de sa cécité. Cette chapelle a longtemps été un lieu de pèlerinage où vinrent notamment Saint-Louis et sa mère Blanche de Castille.

L'église a été restaurée à plusieurs reprises : du bâtiment d'origine, il reste seulement le clocher actuel, qui date du XIVè siècle. Le puits de Sainte-Geneviève se trouve actuellement dans la cour du presbytère. 

En 1924, un vaste programme de reconstruction d'une basilique de style romano-byzantin est engagé. Finalement, seuls le choeur, la coupole et le transept (la nef transversale) seront construits. La façade et la nef -qui se trouvait à l'emplacement du parvis actuel- sont finalement détruites en 1972 : la nouvelle façade en métal et verre est réalisé en 1974 avec une porte monumentale en métal et verre.

Parmi les éléments architecturaux majeurs : 

  • mille mètres carrés de fresques particulièrement riches et opulentes, réalisées sur les voûtes du choeur et les absides,
  • une grande verrière de vitraux représentant les mystères du rosaire,
  • la porte d'entrée monumentale sur le thème du buisson ardent.
    Depuis septembre 2012, de nouveaux travaux d'aménagement et de rénovation ont été engagés pour restaurer les fresques, agrandir le choeur et la sacristie, augmenter d'un tiers le nombre de places assises, moderniser l'éclairage et la sonorisation et enfin réaménager un lieu de prière autour du puits de Sainte-Geneviève. Ces travaux menés sous la direction de l'architecte Jean-Marie Duthilleul sont financés à hauteur de 2 millions d'euros par la ville de Nanterre. Le reste, 3 millions d'euros, a été collecté par le diocèse auprès des fidèles.

Les fresques

Elles se déploient tout au long des murs et des plafonds de la cathédrale : les fresques, remarquables par leur superficie et leur richesse iconographique, ont plusieurs thèmes:

  • la vie de Sainte-Geneviève,
  • les paraboles évangéliques,
  • les Béatitudes,
  • le Sacré-Coeur de Jésus
  • le couronnement de la Vierge.

Véritables fresques, c'est-à-dire peintures exécutées directement sur l'enduit des murs alors qu'il est encore frais -d'où le nom de fresque, fresco- elles  ont été réalisées entre 1926 et 1937 sous la direction de Maïtre Baudouin, professeur à l'école des Beaux-Arts. Leur rénovation a débuté en janvier 2013.

Sainte-Geneviève

Née vers 420, la petite Geneviève est un petite fille comme les autres. Ses parents possèdent deux terrains à Nanterre, où elle est souvent envoyée pour faire paître les moutons.  Tout change à l'âge de 7 ans : deux évêques en route pour la Grande-Bretagne s'arrêtent à Nanterre pour y prier. Les villageois se réunissent alors pour obtenir leur bénédiction. C'est à ce moment, selon la légende,  que l'un d'eux, l'évêque Saint-Germain d'Auxerre voit dans Geneviève une future sainte: il lui demande de consacrer sa vie à Dieu. La petite fille accepte.

Geneviève ira ensuite de miracles en miracles. Sa mère, pour avoir maltraité sa fille, devient aveugle. La petite, peu rancunière, s'en va au puits et avec l'eau qu'elle y tire, réussit à lui rendre la vue!

Vers l'âge de 15 ans, Geneviève qui a perdu ses parents, quitte Nanterre pour Paris où elle est accueillie par une marraine. Mais ses hauts faits ne s'arrêtent pas là!

L'an 451 sera son heure de gloire. Toujours selon la légende, elle convainc les Parisiens de ne pas fuir devant Attila qui menace d'envahir Paris. Elle réunit quelques femmes pour prier Dieu de protéger la ville. Attila finalement ne s'approche pas de Paris et dès lors Sainte-Geneviève jouit d'un grand prestige.
Près de quarante ans plus tard, les Francs assiègent Paris. Geneviève organise la défense de la ville, et pour soulager les Parisiens épuisés et affamés par un siège interminable, elle réquisitionne des bateaux et des hommes pour aller chercher du blé et des vivres jusque dans l'Aube.
Clovis ne lui en tiendra pas rigueur : Geneviève se lie d'amitié avec Clotilde l'épouse du roi. C'est Geneviève qui aurait conaincu Clovisde se faire baptiser.

Décédée vers 502, elle est enterrée à Saint-Etienne du Mont à Paris. Aujourd'hui, elle est patronne de Paris, de Nanterre, de la France, mais aussi patronne des gendarmes. Sa fête a lieu le 3 janvier.