Ville de Nanterre

Recherche
 

Ecomusée artistique temporaire

Partager sur

Un appartement témoin transformé en musée

Situé au 2 allée des Glycines, ce lieu de rencontres et de mémoires a été conçu avec la population du quartier.  L'écomusée artistique temporaire, qui a ouvert ses portes du 12 octobre au 31 décembre 2012, a comme objectif de faire connaître le patrimoine, les savoir-faire ou les modes de vie du quartier et de rassembler dans un quartier en pleine mutation des récits, photos, films, objets intrinsèquement liés à des vies plus ou moins longues passées au Petit-Nanterre. Le tout dans un véritable appartement où chaque pièce conserve sa fonction originelle : cuisiner, manger, parler, regarder la télé, dormir, se laver...


Pour plus d'informations: Ecomusée artistique

Télécharger le projet ici

Un écomusée au coeur du quartier

Depuis 2010, de nombreux acteurs associatifs et communaux s’investissent dans des projets collectifs autour de la « mémoire de quartier », accompagnant ainsi le Projet de renouvellement urbain et social (PRUS). Un collectif coordonné par la Mission de quartier réunit: le Théâtre du Bout du Monde, Nahda, Zy’Va, le centre social du Petit-Nanterre (A2CSPN), Vivre mieux au Petit Nanterre, Kids On The Block, le GAO, l’AFEV, les services de l’Action Educative, de la Vie citoyenne, du Développement culturel. Afin de valoriser tous ces projets artistiques et ces échanges avec les habitants, il a été décidé de créer un écomusée sur le quartier du petit Nanterre. 

Ainsi, depuis janvier 2012, la Compagnie du Sablier a pris possession du local des Glycines, transformé en écomusée artistique éphémère.

La résidence d’artistes a pour objectifs de mettre en lumière à travers différents mediums (supports audio, visuels, écrits, objets du quotidiens, patrimoniaux,…) la mémoire des habitants du quartier sous forme d’une exposition, de valoriser les créations réalisées par le collectifs « mémoire de quartier », de proposer une programmation et des animations aux habitants du quartier.

Cet écomusée artistique a été pensé comme un « appartement témoin », à l’image de ceux présentés dans le cadre d’opérations immobilières et comme témoin de la mémoire du quartier.

 

Les 9 pièces de l'écomusée :

• la salle du Temps qui reprend les évènements de la construction à la fermeture, programmée le 31 décembre.

• la Chambre Noire, dans laquelle on trie, on classe, on parle de photos souvenirs.

• la chambre du gardien ne se visite pas, elle est toujours fermée. Quelques trous dans la porte permettent au visiteur de jeter un œil.

• la salle au Trésor,  recèle des objets, souvenirs apportés par les habitants du quartier.

• la salle Télé, est une pièce dont les murs sont masqués par une série de portes d’appartements peintes, symbolisant les souvenirs colorés, des habitants du bâtiment F des Canibouts. Florence Cosnefroy, l’auteure de ce projet propose donc de découvrir les 25 témoignages correspondant à la couleur des portes. Dans cette salle, un dispositif vidéo permet également de visionner des interviews captées pendant toute la période de résidence du collectif.

• l’atelier de bricolage, Ici on joue, on invente un quartier idéal, on regarde des cartes du quartier, du Grand Paris

• la salle de bain de la Postérité, Sur la porte une phrase : « Fais-toi beau, fais-toi belle pour la postérité ! » Un vidéomathon est à disposition des curieux.

• la salle à manger : Chaque jeudi-soir l’écomusée ouvre ses portes à tous pour échanger autour de repas conviviaux, comme en famille. On peut feuilleter des albums photos, des livres, rencontrer des gens qui ont questionné la mémoire, qui ont filmé, écrit, photographié, fabriqué d’autres rencontres.

• la Cuisine cuisine-bureau. C’est une cuisine bien banale, avec quelques recettes de cuisine placardées aux murs. Seule particularité : un bureau ! Sans doute est-ce l’endroit où la médiatrice culturelle et le gardien travaillent quand personne ne vient. Font-ils leur cuisine administrative.

 

L’inauguration a eu lieu le vendredi 12 octobre 2012 en présence du Maire et des élus du quartier lançant ainsi l’ouverture au public de cet écomusée jusqu’au 31 décembre 2012.

 

La programmation :

Pendant toute la résidence artistique, la Compagnie du Sablier a proposé une programmation découpée par cycle de 10 jours, avec touts les mardis des conférences, les jeudis des dîners thématiques avec des invités, les vendredis des projections de films, les dimanches des visites commentés du quartier.

  1. Bidonvilles 18 au 27 octobre
  2. Écomusée et mémoire du 1er au 10 novembre
  3. Histoire en mouvement du 15 au 24 novembre
  4. Urbanisme et Urbanisation du 29 novembre au 8 décembre
  5. Ailleurs du 13 au 21 décembre.