Ville de Nanterre

Recherche
 

Groupes de travail thématiques

Dans le cadre du Projet Social de Territoire, différents axes de travail ont été identifiés, autour desquels se réunissent les acteurs du quartier et les services de la ville. Ces groupes mettent en oeuvre de nombreux projets d'animation tout au long de l'année.

Partager sur

Le collectif Egalité

Le collectif « Egalité » a été créé en 2012 pour lutter contre les inégalités entre les femmes et les hommes et les discriminations dont ces dernières sont victimes. Regroupant divers acteurs associatifs et municipaux, la mission de ce groupe est de réfléchir sur ces problématiques, d'échanger sur les bonnes pratiques et d'organiser  des évènements tels que la journée internationale des droits des femmes (8 mars) ou la journée internationale de lutte contre les violences envers les femmes (25 novembre)

Dans le cadre du PRUS, une réflexion sur les usages sexués des espaces publics a émergé,  une attention particulière étant portée sur la place des Muguets.

 

Sur le quartier du Petit Nanterre, les femmes sont plus nombreuses :

  • à être demandeuses d’emploi ou travailleuses pauvres
  • à vivre sous le seuil de pauvreté.
  • à avoir un niveau de qualification faible
  • à être chefs de familles monoparentales
  • à être allocataires des minima sociaux
  • à s’investir surtout dans des activités très sexuées (éducation des enfants, cours de cuisine, de couture, démarches administratives…)

Alors que les jeunes filles ont de meilleurs résulats scolaires, elles rencontrent de grandes difficultés à s'insérer sur le marché du travail. Souvent surqualifiées, elles sont cantonnées dans des métiers peu valorisés et sous payés.

Retour sur la Fête de la femme 2012 : cliquez ici

Le collectif Emploi / Insertion

La question de l’emploi est particulièrement importante au Petit-Nanterre, l’un des quartier les plus touchés par la précarité à Nanterre.

Le groupe « emploi/insertion » a été créé en juin 2009. Il regroupe les partenaires intervenant dans le quartier sur la thématique de l’emploi : centres sociaux, associations, club de prévention, assistantes sociales, salle ressource, régie de quartier,  services municipaux…

Parmi les caractéristiques du quartier on peut noter :  

  • son fort taux de chômage,
  • le manque de qualification de ses habitants,
  • la précarité des emplois occupés,
  • les difficultés sociales liées au logement,
  • les problèmes de mobilité, de santé, de mode de garde,
  • les difficultés d’accès aux formations linguistiques.

Le groupe "emploi / insertion" s'est donné comme missions de :

  • promouvoir l’insertion économique des habitants du quartier.
  • améliorer la complémentarité entre les professionnels de l'emploi et les acteurs du quartier pour une cohérence du parcours des demandeurs d'emploi,
  • travailler plus spécifiquement sur les freins à l’emploi (mode de garde, santé, qualification, accès à la langue…)

Voir l'image en grand

En 2011, le collectif a organisé un projet « rencontre entreprise quartier »: 3 jours de rencontres entre demandeurs d’emploi et entreprises du territoire qui recrutent.

Objectif : remobiliser des demandeurs d’emploi.
Devant le succès de cette initiative, la ville de Nanterre, en partenariat avecla Maison de l’emploi et de la formation (MEF), a décidé de renouveler l’expérience en 2012 en l’étendant aux quartiers Université, République, Parc , Petit Nanterre –les quatre quartiers dépendant de la politique de la ville.  130 personnes se sont inscrites à la première réunion d’information collective, un peu moins de la moitié se sont engagées à suivre l’ensemble du parcours de préparation.

En avril 2013, le collectif a organisé un forum : « Mère ou femme active, pourquoi choisir ? » visant à lever les freins à la reprise d’une activité professionnelle pour les femmes qui viennent d’avoir un enfant, et pour permettre aux assistantes maternelles du quartier de S ‘informer également.

Découvrez le bilan de ce forum

Le collectif "Mémoires de quartier"

Ce collectif d’acteurs socio-culturels issus du milieu associatif et des services municipaux s’est constitué en septembre 2010 . Sa mission : conduire une réflexion autour des « Mémoires de quartier ». Résultats : des projets culturels et artistiques fondés sur l’expression des habitants, expositions, films, recueils de témoignages, pièces de théâtre ateliers artistiques.

Pour mettre en valeur tous ces projets, un écomusée a été créé dans le local des Glycines. De janvier au 31 décembre 2012, la compagnie du Sablier a mis en lumière la mémoire des habitants du quartier à travers plusieurs médias (supports audio, visuels, textes, objets du quotidien, objets patrimoniaux…). Au programme de cet écomusée temporaire : l’exposition des créations réalisées par le collectif mais aussi des animations proposées aux habitants du quartier.

Les membres du collectif : le Théâtre du Bout du Monde , les associations Nahda, Zy’va, le Vivre mieux au petit Nanterre, Kids on the block, les centres sociaux duPetit Nanterre,l’AFEV, le CASH, la compagnie « Le Sablier » et les services de l’Action Educative, dela Vie Citoyenneet du Développement Culturel.

Depuis sa création, plusieurs projets ont été proposés par les membres du collectif :

"Il faut le dire avant de partir"

L’association Nahda a réalisé un film, en partenariat avec la société d’Histoire de Nanterre et le collectif KOTB sur la mémoire des immigrés, hébergés dans les foyers de travailleurs Adoma. A travers leurs parcours de vie, les habitants du Petit-Nanterre nous relatent et partagent l'Histoire. C'est un travail qui mêle l'image à la parole, l'imaginaire au souvenir, la France aux héritiers de son histoire coloniale.

"Mémoire du bout des champs"

Il s’agit d’un documentaire réalisé par des jeunes de 12 à 18 ans du quartier du Petit Nanterre, en partenariat avec KOTB, A2CSPN, et l'école Jean De La Fontaine. Ce projet s’est déroulé tout au long de l’année scolaire 2010 sous la forme d’un atelier vidéo hebdomadaire. Une coréalisation s’est mise en oeuvre entre le centre social « Les Canibouts » et KOTB.

Les Inaperçus

A l'initiative d'un habitant du quartier, Zy'Va a réalisé un livre de photos illustrées représentant le quartier depuis des décennies. Un très beau portrait du quartiern poétique et touchant!

Un coin de mémoire vive

Françoise Lemoine, plasticienne, en partenariat avec l'association Zy'Va, a travaillé avec des jeunes du quartier à l'édition d'un livre de témoignages illustrés. Des personnes âgées vivant dans la maison de retraite des Muguets ont été interviewées par les jeunes et une artiste a participé à la réalisation des illustrations.

Salopette géante

Voir l'image en grandKOTB a créé une salopette géante (4 m de haut). Les habitants du quartier se sont retrouvés autour d’ateliers animés par une costumière, dans lesquels chacun a rapporté un morceau de tissus afin de le retravailler autour du souvenir que celui-ci évoquait. Tous les morceaux de tissus ont ainsi été rassemblés, formant une grande salopette en patchwork.

Cabine chuchoteuse

Théâtre du Bout du Monde a créé un dispositif qui expérimente une forme théâtrale sensible à partir des témoignages colorés des habitants du bâtiment F.

Dans le cadre des 40 ans de la Maison de l’enfance en 2012, un travail autour de la mémoire de la structure a été effectué par le service "réussite éductaive" en collaboration avec la Société d’Histoire de Nanterre.

Souvenirs colorés du bâtiment F

Florence Cosnefroy, artiste, a recueilli des souvenirs colorés d'habitants du bâtiment F. Des ces témoignages, elle a en a fait un livre. Le projet a également consisté à récupérer 30 portes d'appartements libérés avant la démolition du bâtiement F pour les peindre aux couleurs des souvenirs. Ces portes et ces témoiganges ont été exposés dans l’écomusée.

« 25 portes colorées du bâtiment F » de Florence Cosnefroy, artiste

Le 11 juin 2013, un grand vinyle aux couleurs des portes a été posé par des cordistes sur la colonne d’ascenseur du bâtiment F de la cité des Canibouts, devant le regard émerveillé des enfants et des habitants du quartier. Ce projet, financé par le bailleur Logirep et la ville de Nanterre, s’inscrit dans le cadre d’un travail partenarial avec les acteurs du territoire sur les questions de Mémoires de quartier. Construit en 1964, l’emblématique bâtiment F s’inscrit dans le cadre du projet de rénovation urbaine et sociale. En attendant sa démolition, le bâtiment F a revêtît les couleurs représentant les portes peintes par les anciens locataires qui ont témoigné dans le livre de Florence Cosnefroy.

 

Voir diaporama ci-dessous