Ville de Nanterre

Recherche
 

Nanterre à l'horizon 2030

Le visage de Nanterre évoluera fortement avec l’arrivée de nouveaux transports en commun, en particulier le métro du Grand Paris Express. Trois secteurs seront concernés : les Groues, les bords de Seine, et bien sûr le secteur de la Boule où est prévue la station de métro.

Partager sur

Les Groues demain, le 11è quartier de Nanterre

C’est un secteur de 70 ha peu connu des Nanterriens. Il possède pourtant de nombreuses activités économiques  (dont les trois quart sont des TPE/PME) que la ville souhaite maintenir et conforter et des friches ferroviaires disponibles à la construction. Longtemps convoité par La Défense, ce secteur est appelé à devenir un quartier mixte et dynamique. Néanmoins le préalable à tout développement reste l’arrivée de transports en commun et le désenclavement du secteur avec notamment la transformation du boulevard de la Défense en véritable boulevard urbain.


Ce nouveau quartier s’organisera autour de la nouvelle gare des Groues qui accueillera trois grands projets de transport, créant un pôle de transport métropolitain :

  • à partir de 2018, Eole devrait relier les Groues directement à Saint-Lazare et au nord-est parisien,
  • 3 lignes du Grand Paris Express passeraient par cette nouvelle gare. Première mise en service prévue pour 2025-2030.

Pour la Ville, les Groues constitueront demain le 11é quartier de Nanterre et comprendront habitat (4 500 logements supplémentaires possibles), espaces verts, équipements sportifs, scolaires et culturels, commerces et services et ce, autour des entreprises existantes et à venir.

Pour en savoir plus téléchargez la plaquette 

 

 

 

 

Voir l'image en grand

 

 

 

 

Voir l'image en grand

Les bords de Seine

 

Imaginer le nouveau quartier industriel du XXIème siècle : c’est l’ambition de la municipalité pour le site des anciennes Papeteries de la Seine. Sur ce site de 17 ha en bord de Seine qui attire les convoitises, la ville propose la création d’un pôle économique autour des éco-industries.
Conçu comme une alternative au tout tertiaire de La Défense, le nouveau site offrira des emplois diversifiés, ouverts à tous.
Ce programme ambitieux passe par la transformation de l’échangeur entre les autoroutes A 14 et A 86, exigence forte rappelée par la ville depuis plus de 10 ans.

Ce projet veut rendre toute sa place à la Seine. Objectif : préserver les richesses paysagères et patrimoniales du fleuve, tout en profitant de son potentiel en matière de transport. Cette zone économique innovante, verte, avec une grande qualité paysagère, sera donc largement ouverte au public.

Ce projet porté en commun par la ville et l’EPADESA est en attente de l’estimation du prix de vente du site.

Pour en savoir plus téléchargez la plaquette

 

La Boule

Faire évoluer un quartier carrefour, un lieu de passage longtemps dévolu aux seules automobiles, en quartier mixte et diversifié où il fait bon vivre : c’est toute l’ambition du projet urbain sur le secteur de la Boule. Pour cela, la ville réclame une gare du métro Grand Paris et l’arrivée de la  ligne de tramway T1.
Ces transports en commun permettront d’atténuer les coupures urbaines et de repenser globalement l’organisation de la place. Trottoirs élargis, espaces verts, réduction de l’espace accordé aux voitures permettront de créer un cadre de vie agréable.

En attendant l’arrivée du métro et du tramway, la ville a commencé la métamorphose du secteur avec la ZAC Centre Sainte-Geneviève, un éco-quartier de plus de 600 logements qui est l’une des fiertés de la ville.
Il bénéficie d’un système de chauffage très innovant, dont 50% provient d’une énergie renouvelable : géothermie et récupération de chaleur sur les eaux usées.
En prévision également dans le secteur, la rénovation ou la reconstruction de l’immeuble France Habitation pour laquelle des études sont en cours.

 

Pour en savoir plus téléchargez la plaquette

 

 

 

Voir l'image en grand